Éclairage

Santé mentale : les blessures invisibles

Des premiers secours psychologiques à la prise en charge de troubles psychiatriques sévères, les activités de santé mentale menées par MSF prennent la forme de projets dédiés, comme en Palestine ou au Liberia, ou sont intégrées à des soins plus larges.

09/04/2018
© Sara Creta/MSF

SITUATION - Les 4 clés pour comprendre

1.

1 Contexte

Sur les terrains d’intervention de Médecins Sans Frontières, les activités de santé mentale couvrent un vaste champ, des premiers secours psychologiques au traitement des pathologies psychiatriques sévères. Quand des personnes sont confrontées à des situations de détresse particulière - la violence, la perte, la fuite - une intervention psychosociale s’avère cruciale pour les aider à surmonter l’épreuve.

 

Lorsque les équipes détectent des souffrances psychiques plus importantes, elles peuvent apporter un soutien psychologique au patient, notamment lors de consultations individuelles. Enfin, les personnes atteintes de maladies mentales requièrent une attention particulière : dans des contextes où les services de santé sont défaillants, elles sont négligées sur le plan de la prise en charge médicale et sont souvent stigmatisées, voire maltraitées.

2.

2 Sur le terrain

Consultation de santé mentale à l'hôpital général de Mweso, soutenu par Médecins Sans Frontières, dans le Nord-Kivu. République démocratique du Congo. 2017.

Consultation de santé mentale à l'hôpital général de Mweso, soutenu par Médecins Sans Frontières, dans le Nord-Kivu. République démocratique du Congo. 2017.

©Sara Creta/MSF

3.

3 Décryptage

© MSF - Fev 2017

Joëlle Vernet est psychiatre. À l’hôpital de Qayara, au sud de Mossoul, en Irak, elle a été chargée de mettre en place une consultation de santé mentale. Elle témoigne de son expérience à son retour de mission en avril 2017.

4.

4 Les repères chronologiques

2004

Ouverture d’un programme dédié aux activités de santé mentale en Cisjordanie.

2010

Début des opérations d'assistance aux victimes du tremblement de terre en Haïti, incluant des soins de santé mentale.

2015

Début de l’intervention d’assistance aux migrants en Grèce, qui comprend des soins de santé mentale.

2016

Ouverture d’un programme dédié aux activités de santé mentale dans les camps de demandeurs d’asile de la région de l'Épire en Grèce.

2017

Ouverture d’un programme dédié aux activités de santé mentale à Monrovia au Liberia.

2017

Attribution du prix Pardes à MSF pour son rôle de pionnier dans les soins de santé mentale.

Situation - L’éclairage

Soutien psychosocial et premiers secours psychologiques

Des événements particuliers peuvent provoquer des bouleversements et de la souffrance psychologique chez les personnes qui en ont été témoins ou victimes, sans que cela ne devienne pathologique. Un tremblement de terre, comme celui survenu à Haïti en 2010, est un événement traumatisant pour les survivants.

229 000

consultations individuelles de santé mentale réalisées par les équipes de Médecins Sans Frontières en 2016.

De nombreux Haïtiens ont réussi à surmonter cette épreuve après quelques semaines grâce au soutien de leur famille ou de leur communauté, même s’ils ne l’oublieront probablement jamais et qu’ils peuvent rester en difficulté par ailleurs (logement détruit, accès aux soins de santé réduit, difficulté économique entre autres). L’intervention d’un psychologue et la mise en place d’activités psychosociales (groupes de parole ou de soutien) peuvent alors renforcer leur capacité à traverser un événement difficile.

© MSF mars 2018

Espoirs volés pour les demandeurs d'asile en Grèce

Les premiers secours psychologiques consistent à répondre aux besoins immédiats d’une personne, à l’écouter, la réconforter et la guider pour qu’elle puisse se reconnecter avec les personnes de sa communauté. Ce type de soin est apporté par exemple aux migrants dans le sud de l’Italie et en Sicile, lorsqu’ils débarquent après avoir été secourus en mer par les équipes de Médecins Sans Frontières et SOS MEDITERRANÉE, traumatisés par le naufrage de leur embarcation ou après avoir été témoins de noyades en mer.

Soins psychologiques et psychiatriques

Quand les personnes confrontées à des situations de détresse particulières développent des troubles plus sévères - anxiété, dépression, réactions post-traumatiques -, qui dépassent leurs capacités d’adaptation, des soins plus spécialisés peuvent être nécessaires.

De nombreux patients de Médecins Sans Frontières, dans son programme dédié à la prise en charge des personnes déplacées par le conflit en Irak, font état de tels traumatismes après avoir vécu plusieurs années à Mossoul, ville dont le groupe Etat islamique s’était emparé en 2014.

© MSF Janvier 2017

L'histoire de Rim, déplacée de Mossoul

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent également dans des pays en paix mais dans lesquels le système de santé est défaillant, notamment dans le domaine de la santé mentale. Au Liberia, qui a connu près de 15 années de guerre civile, l’offre de soins de santé mentale est quasiment inexistante. Des personnes atteintes de maladies mentales, comme la schizophrénie ou la psychose, ou de troubles neurologiques tels que l’épilepsie n’ont presque aucune possibilité d’être pris en charge. Ces patients requièrent pourtant une attention particulière, d’autant qu’ils sont souvent stigmatisés, voire maltraités.

Un des enjeux de l’intervention de Médecins Sans Frontières est la sensibilisation et la formation des personnels de santé locaux à la détection des souffrances psychiques, qui se traduisent souvent par des souffrances physiques, afin de pouvoir détecter et prendre en charge ces personnes.

Soutenir les patients atteints de maladies chroniques

Les personnes atteintes de maladies chroniques graves, comme le VIH/Sida ou la tuberculose résistante, sont fragilisées par la découverte de leur maladie et par les bouleversements physiques et psychologiques auxquels elles sont confrontées. Certains traitements spécifiques de ces maladies s’accompagnent par ailleurs d’effets secondaires affectant la sphère psychique, en particulier des signes dépressifs.

Le soutien psychologique qui leur est apporté vise à soulager les patients de leurs symptômes, à les aider à observer un traitement qui représente un parcours long, éprouvant et souvent décourageant.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières offre des soins de santé mentale sur un grand nombre de ses interventions. Vous retrouverez ici quelques-unes des opérations de l’association dédiées à la santé mentale ou dans lesquelles cette offre de soins est une composante majeure.

Depuis 2004, Médecins Sans Frontières offre des soins de santé mentale aux populations palestiniennes de Cisjordanie.

En décembre 2016, Médecins Sans Frontières ouvre un hôpital à Qayara pour prendre en charge les urgences médicales et chirurgicales, alors que l’offensive sur Mossoul, à 70 kilomètres de là,  venait d’être lancée.

Depuis 2013, Médecins Sans Frontières offre une assistance médicale aux déplacés dans les gouvernorats d’Erbil, d’Al Anbar et de Ninive en Irak.

L'historique du sujet