Opération

Liberia : soins de santé mentale à Monrovia

05 février 2018
© marco garofalo

Depuis 2017, Médecins Sans Frontières offre des soins de santé mentale aux populations des quartiers défavorisés de Monrovia, la capitale du Liberia.

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans la clinique de santé mentale à Clara Town, ouverte en septembre 2017, dans un des quartiers les plus pauvres de Monrovia. Le Liberia fait partie des pays les plus touchés par la récente épidémie d’Ebola.  

© MSF mai 2015

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Déjà meurtri par des années de guerre civile, le Liberia a été ravagé par l’épidémie d’Ebola qui a tué plus de 4 800 personnes en 2014 et 2015. Le secteur de la santé, déjà exsangue, a été durement touché par cette épidémie. Près de 200 travailleurs de santé sont ainsi décédés, ce qui représente 8 % de l’ensemble des personnels de santé du pays.

La mise en place d’une structure de prise en charge médicale et psychologique des survivants du virus Ebola en 2015, révèle des taux importants de troubles psychiques dans la région de Monrovia. Une évaluation de la situation dans ce domaine est initiée par Médecins Sans Frontières à la fin de l’année 2016. Elle conclut à l’absence d’accès à des soins psychiatriques et conduit à l’ouverture d’une clinique spécialisée en santé mentale.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières offre des soins de santé mentale à Monrovia, la capitale du Liberia.

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent depuis septembre 2017 dans une clinique spécialisée dans les soins de santé mentale. Elle est situé à Clara Town, un quartier défavorisé de Monrovia.