Éclairage

Palestine : auprès des populations dans les territoires occupés

Les populations palestiniennes, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, sont soumises à la pression constante de la colonisation et de l’armée israélienne et à la lente détérioration de leurs conditions de vie.

10/07/2018
© Juan Carlos Tomasi/MSF

SITUATION - Les 4 clés pour comprendre

1.

1 Contexte

Depuis 2006, les conditions de vie des Palestiniens se sont considérablement dégradées. L’occupation israélienne de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, qui dure depuis plus de 50 ans, pèse lourdement sur les populations, dans un contexte de violence permanente et d’augmentation croissante du nombre de colonies. Tandis que dans la bande de Gaza, le blocus instauré en 2007, continue d’asphyxier lentement et sûrement les habitants de ce territoire, qui a subi quatre offensives de l’armée israélienne en l’espace de 8 ans. 

 

Les restrictions de circulation, imposées par les autorités israéliennes, affectent durement les populations des territoires palestiniens occupés, notamment dans leur accès aux soins médicaux. Le système de santé palestinien présente quant à lui des déficiences, notamment dans des domaines spécialisés comme la chirurgie ou la santé mentale.

2.

2 La carte de situation

Carte des principales activités de MSF en Palestine rapport international 2016.

Principales interventions de Médecins Sans Frontières en Palestine. Source : rapport international de MSF 2016

©MSF

3.

3 Décryptage

© MSF mai 2018

Depuis le 1er avril 2018, les 4 cliniques post-opératoires de Médecins Sans Frontières à Gaza ont accueilli des centaines de personnes blessées par balles par l'armée israélienne lors de la « Marche du Retour ». Fin mai, nos équipes avaient réalisé 295 opérations chirurgicales sur 259 blessés par balle.

4.

4 Les repères chronologiques

1967

Guerre des Six jours et début de l’occupation de la Cisjordanie par Israël.

1987

Première mission exploratoire de MSF en Palestine, après le déclenchement de la première Intifada.

1993

Signature des accords d’Oslo et tentative de mise en place d’un processus de paix.

2004

Ouverture du programme de santé mentale de MSF à Naplouse.

2006

Offensive de l’armée israélienne. Bombardement de la bande de Gaza.

2007

Prise de pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza, suite à sa victoire aux élections législatives de 2006.

2007

Blocus de la bande de Gaza imposé par Israël et l’Egypte.

2007

Ouverture du programme de chirurgie post-opératoire de MSF à Gaza.

2008

Offensive de l’armée israélienne. Bombardement de la bande de Gaza.

2012

Offensive de l’armée israélienne. Bombardement de la bande de Gaza.

2014

Offensive de l’armée israélienne. Bombardement de la bande de Gaza.

2018

Des centaines de personnes blessées par balles par l'armée israélienne lors de la « Marche du Retour ».

Situation - L’éclairage

La bande de Gaza : un territoire asphyxié

Dans la bande de Gaza, la situation de la population se dégrade en continu sous l’effet du blocus israélien mis en place en 2007 qui asphyxie ce territoire en rationnant les entrées et les sorties de matières premières, de biens et de personnes. La population vit quasiment enfermée : les déplacements en dehors de Gaza représentent 2 % de ce qu’ils étaient en 2000. Chaque demande de sortie, y compris médicale, est soumise à l’approbation d’Israël qui peut la bloquer sans explication. L’unique autre porte de sortie de Gaza, le point de passage vers l’Egypte, ouvre rarement et de façon très aléatoire. Enfin, le système de santé est de plus en plus inadapté à la situation : les ratios du nombre de médecins, d’infirmiers et de lits d’hôpital par habitants se dégradent notamment du fait de l’accroissement continu de la population à Gaza et le niveau de formation diminue à cause d’un manque d’échanges avec l’extérieur.

Cette situation est aggravée par les affrontements et par les tensions entre l’Autorité palestinienne basée à Ramallah et le Hamas au pouvoir à Gaza, qui impactent directement la population : diminution de la fourniture en électricité, coupes dans les salaires des fonctionnaires, notamment dans le domaine de la santé, sont ainsi fréquents. Dans ce contexte de pauvreté généralisée, les deux tiers de la population de la bande de Gaza seraient dépendants de l’aide humanitaire.

Ce mouvement d’asphyxie général pourrait conduire à rendre Gaza inhabitable d’ici 2020, comme le souligne un rapport des Nations unies (ONU, Gaza, 10 ans après, 2017).

Des offensives et des destructions régulières

L’opération Bordure protectrice, lancée en juillet 2014 par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, a fait près 2 200 morts chez les Palestiniens, dont 70 % de civils, et plus de 10 000 blessés. C’était la quatrième intervention militaire d’Israël en huit ans, et la plus meurtrière. Médecins Sans Frontières était présente dans la bande de Gaza avec une équipe chirurgicale, et ses équipes ont été témoins des attaques sur les civils et des destructions d’infrastructures.

© MSF août 2014

Un pression constante en Cisjordanie

La colonisation se poursuit à un rythme soutenu et on compte désormais près de 600 000 colons installés en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Cette occupation illégale a de lourdes conséquences sur la vie des populations palestiniennes. Elles sont soumises au contrôle permanent de l’armée israélienne, dans un climat de violence généralisée et de harcèlement quotidien. Il n’y a plus de continuité territoriale entre les zones où les Palestiniens peuvent circuler librement, et ces derniers doivent systématiquement demander et obtenir une autorisation des autorités israéliennes pour se déplacer.

© MSF décembre 2015

De nombreux checkpoint coupent ainsi la Cisjordanie. Ils contribuent à l’humiliation quotidienne des Palestiniens, pour qui les arrestations, les démolitions de maisons, les violences et les violations des droits de l’homme sont monnaie courante. Des situations fréquemment rapportées dans les consultations de santé mentale dispensées par Médecins Sans Frontières et mises en lumière dans notre projet In Between Wars, une immersion dans le quotidien des Palestiniens.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières offre des soins de santé mentale aux populations palestiniennes de Cisjordanie. Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans les gouvernorats d’Hébron, Naplouse, Qalqilya, Bethléem et de Ramallah.

Médecins Sans Frontières offre une prise en charge aux grands brûlés dans la bande de Gaza, en Palestine. Les équipes de Médecins Sans Frontières offrent des soins de chirurgie reconstructrice, de la physiothérapie et une prise en charge ambulatoire aux grands brûlés dans trois cliniques de la bande de la Gaza.

L'historique du sujet