Éclairage

La chirurgie en situation humanitaire

La médecine en contexte précaire est au cœur de l’activité de Médecins Sans Frontières, qui prodigue des soins chirurgicaux sur ses terrains d’intervention depuis plus de 40 ans.

22/08/2018
© Yann Libessart/MSF

SITUATION - Les 4 clés pour comprendre

1.

1 Contexte

Pratiquée par Médecins Sans Frontières depuis plus de quarante ans sur le terrain, la chirurgie en situation humanitaire est souvent associée à des contextes de conflit armé et aux opérations sur des populations victimes de blessures de guerre. Ces situations ne sont pourtant pas les plus fréquemment rencontrées et les spécialités chirurgicales déployées par l’association sur ses terrains d’intervention sont nombreuses. Ainsi, en 2016, plus du quart des interventions chirurgicales majeures pratiquées par l’association étaient des césariennes, une opération commune dans les pays développés mais difficilement accessible dans des pays au système de santé défaillant ou dans des situations d’urgence humanitaire par exemple.

 

L’ouverture d’un programme chirurgical nécessite par ailleurs un certain nombre de prérequis (sécurité, approvisionnement, personnel qualifié, niveau d’hygiène minimum et conditions de stérilité) et une évaluation précise du contexte pour adapter les moyens aux besoins des populations et des équipes sur place.

2.

2 Sur le terrain

Acouchement à l'hôpital Béthany, à Tacloban, Philippines. Novembre 2013. Yann Libessart

Accouchement par césarienne à l'hôpital Bethany de Tacloban aux Philippines. Après le passage du typhon Haiyan cette femme a marché plusieurs jours pour rejoindre l'hôpital dans lequel les équipes de MSF travaillaient, où elle a donné naissance à un petit garçon. Novembre 2013.

©Yann Libessart/MSF

3.

3 Décryptage

© MSF - Février 2018

Médecins Sans Frontières gère trois centres médicaux dans la bande de Gaza et un programme de chirurgie reconstructrice en collaboration avec le ministère de la Santé. Entre janvier 2009 et février 2018, date de publication de ce reportage, 3 500 interventions chirurgicales ont été effectuées par MSF dans ses opérations à Gaza.

4.

4 Les repères chronologiques

1976

Première intervention de chirurgie de guerre pour MSF, au Liban.

2005

Conception puis première utilisation d'hôpitaux gonflables par MSF dans la région du Cachemire pakistanais suite à un séisme de magnitude 7,6.

2006

Ouverture du programme de chirurgie reconstructrice de MSF à Amman en Jordanie.

2009

Ouverture d'un programme de chirurgie reconstructrice par MSF dans la bande de Gaza.

2012

Ouverture d'un programme de prise en charge des grands brûlés par MSF à Atmeh, dans le nord-ouest de la Syrie.

2015

Ouverture d’un programme de prise en charge des grands brûlés à Haïti.

2016

Ouverture par MSF d’un hôpital à Qayara en Irak, pour prendre en charge les urgences médicales et chirurgicales, dans le cadre de la reprise de Mossoul.

2018

Ouverture d'un programme de chirurgie pédiatrique par MSF à Monrovia, au Liberia.

Situation - L’éclairage

Des défis logistiques

La complexité des interventions chirurgicales en conditions précaires a imposé à Médecins Sans Frontières de nombreux défis, auxquels l’association tente de répondre notamment par des innovations technologiques ou logistiques. Pour améliorer les conditions dans lesquelles les chirurgiens travaillent et augmenter ainsi les chances de succès des opérations qu’ils réalisent, l’association a mis au point des hôpitaux gonflables. Conçus et utilisés pour la première fois au Cachemire pakistanais, après les séismes de 2005, ils sont en constante amélioration.

Un hôpital prêt-à-l'emploi

Cet hôpital est composé de boudins gonflables qui, une fois déployés, portent l’ensemble des tentes de la structure. Fabriqué en toile de PVC, résistant aux intempéries, chaque module occupe une surface de 100 m2 et est facilement transportable. Transformé en unité chirurgicale, il peut contenir deux blocs opératoires et une salle de réveil. Il peut être acheminé en 48 à 72 heures sur des zones de conflit ou une région touchée par une catastrophe naturelle.

© Bruno Stevens

Des kits chirurgicaux, véritables « salles d’opérations à emporter », complets et rapides à mettre en place ont également été développés. Dotés de tout l’équipement nécessaire, ils permettent de pratiquer une chirurgie efficace dans des lieux et des contextes qui ne s’y prêtent pas. Jusque là, en situation d’urgence, Médecins Sans Frontières s’installait dans une structure existante, voire dans un bâtiment administratif.

Plus récemment, l’association a développé le MUST, une salle d’opération mobile dans une remorque, qui permet aux équipes de se déplacer rapidement en fonction des besoins ou des impératifs liés aux interventions.

© MSF Mars 2018

Le "MUST" une salle d'opération mobile

Des chirurgies en conditions précaires

Sur le terrain, les équipes de Médecins Sans Frontières sont amenées à pratiquer différents types de chirurgie, en fonction des besoins et des contextes, qui nécessitent toutes des compétences précises, un matériel spécifique et des installations appropriées.

92 600

interventions chirurgicales majeures ont été réalisées par les équipes de Médecins Sans Frontières en 2016.

La chirurgie générale pour les populations qui n’ont pas accès aux soins. Si les missions de Médecins Sans Frontières sont régulièrement orientées sur de la chirurgie de guerre, elles incluent également la chirurgie générale et obstétrique (hernie, césarienne). C’est le cas en particulier dans certains pays lorsque l’accès aux soins est payant ou qu’il n’existe aucune infrastructure chirurgicale.

La chirurgie reconstructrice : les équipes chirurgicales prennent en charge des patients victimes de séquelles de guerre soit parce qu’ils n’ont pas bénéficié de soins appropriés au moment de leur accident soit parce qu'ils ont été opérés dans des conditions catastrophiques. Médecins Sans Frontières met en place en 2006 un programme de chirurgie plastique, maxillo-faciale et orthopédique à Amman, en Jordanie. Ce programme, ambitieux et innovant, nécessite une organisation humaine et matérielle très importante.

 

Leemar et Haider : histoires de patients de l'hôpital MSF d'Amman en Jordanie

© MSF 2018

La chirurgie d’urgence dans les zones de conflit, également désignée par le concept de life saving, est une chirurgie mobile et réactive. Dans les contextes de guerre, une des problématiques auxquelles font face les équipes de Médecins Sans Frontières est de réduire au maximum le temps et la distance qui séparent les chirurgiens des patients pour améliorer leurs chances de survie.

La chirurgie dans les zones de violences urbaines ou de conflit de basse intensité où les structures de santé sont difficiles d’accès ou dégradées. Les patients sont opérés à la suite de tirs, de coups de couteaux, de violences physiques, d’accidents de la route ou de brûlures.

Notre intervention

En décembre 2016, Médecins Sans Frontières ouvre un hôpital à Qayara pour prendre en charge les urgences médicales et chirurgicales alors que l’offensive sur Mossoul, à 70 kilomètres de là, venait d’être lancée.

Depuis 2007, Médecins Sans Frontières offre une prise en charge aux grands brûlés dans la bande de Gaza, en Palestine. Les équipes de Médecins Sans Frontières offrent des soins de chirurgie reconstructrice, de la physiothérapie et une prise en charge ambulatoire aux grands brûlés dans trois cliniques de la bande de Gaza.

En 2006, Médecins Sans Frontières ouvre à Amman, en Jordanie, une structure hospitalière spécialisée dans la chirurgie reconstructrice. L'hôpital accueille les blessés de guerre de la région qui n'ont pas accès à des soins chirurgicaux spécialisés dans leur pays.

Médecins Sans Frontières offre des soins pédiatriques hospitaliers à Monrovia, la capitale du Libéria. Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans le Bardnesville Junction Hospital à Monrovia, ouvert en 2015. Elles offrent des soins pédiatriques, néonatals et chirurgicaux aux populations de la capitale et de ses alentours.

MSF recherche des chirurgiens

Pour nos missions de terrain, nous recrutons des chirurgiens de différentes spécialités.

Rejoignez nos équipes

L'historique du sujet