Projets

PROJET OBSTETRIQUE/GYNECOLOGIQUE A PESHAWAR

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les indicateurs sanitaires du Pakistan sont en deçà des pays au même niveau de développement. La mortalité maternelle est de 276/100 000 et la mortalité néonatale de 45/1000 enfants vivants à la naissance. Les complications liées aux naissances prématurées sont d’ailleurs la 3ème cause de mortalité dans le pays. Le Pakistan fait également face à de nombreux cas de malnutrition affectant 23 millions d’enfants (sources OMS).

MSF délivre depuis 2011 des soins obstétricaux et néonataux gratuits, au sein d’une structure privée créée par MSF dans le quartier de University Town à Peshawar, la capitale du KPK. La population ciblée est celle vivant dans les FATA (Kurram, Khyber…) ou les zones de Peshawar rural. Une équipe mobile informe les communautés de ces districts défavorisés sur l’offre de soins disponible.

L’hôpital dispose de 30 lits d’hospitalisation pour les mères et 18 dans l’unité néonatale, d’un bloc opératoire, d’un laboratoire doté d’une banque de sang et d’une salle de consultations d’urgence. En 2016, 5379 patients ont été admis et 4882 accouchements ont été effectués.

MSF a introduit la technique de ventilation par CPAP (Continuous Positive Airway Pressure) pour les nouveaux nés souffrant d’asphyxie sévère à la naissance.

Une étude de la résistance aux antibiotiques dans les septicémies néonatales est en cours.  

PROJETS DE L'AGENCE DE KURRAM (FATTA) À ALIZAI & SADDA

MSF est quasiment l’une des seules ONG travaillant dans les FATA. L’agence de Kurram compte 500 000 habitants. Les raisons qui ont mené MSF à travailler dans la zone sont multiples : accès aux soins difficile lié au manque de structures de santé et de personnels, régions géographiquement reculées, violences sectaires entre sunnites et chiites, opérations militaires contre les Talibans, déplacements de population.

Les priorités instaurées par MSF sont les soins maternels et la santé des enfants. MSF a fait le choix de soutenir deux hôpitaux publics, l’un dans une zone à majorité chiite, à Alizai  et l’autre dans une enclave sunnite, à Sadda.

MSF assure les consultations externes pédiatriques à Alizai. L’activité à l’hôpital de Sadda est plus conséquente, avec les consultations externes pédiatriques, les consultations anténatales et postnatales, le soutien au programme élargi de vaccination, la gestion des hospitalisations pédiatriques qui a compté 1970 admissions en 2016, une unité d’isolation pour les cas de rougeole, une clinique de traitement de la leishmaniose cutanée et l’assistance aux déplacés avant leur rapatriement. MSF assure aussi les références, 577 en 2016, vers les structures hospitalières secondaires de Peshawar ou Thal (Qohat).

Les activités sont assurées et supervisées à 100% par du personnel pakistanais, le personnel international rencontrant de grosses contraintes de la part des autorités pour se rendre sur place.