Opération

Jordanie : projet de chirurgie reconstructrice à Amman

© Chris Huby/LE PICTORIUM

En 2006, Médecins Sans Frontières ouvre à Amman, en Jordanie, une structure hospitalière spécialisée dans la chirurgie reconstructrice.

L'hôpital accueille les blessés de guerre de la région qui n'ont pas accès à des soins chirurgicaux spécialisés dans leur pays.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Le programme de Médecins Sans Frontières d’Amman est lancé en 2006 pour les victimes de la guerre en Irak, affectées par des blessures handicapantes et souvent complexes, qui ne peuvent pas être prises en charge en Irak. Elles nécessitent en effet des moyens et des compétences particulières (comme le recours aux chirurgies orthopédique, maxillo-faciale et reconstructrice, par exemple) rarement disponibles dans des pays dont le système sanitaire est fragile ou détruit par des années de guerre. Le programme a ensuite été étendu pour accueillir d'autres patients, de Palestine, du Yémen et de Syrie afin de leur proposer de la chirurgie reconstructrice.

Notre intervention

A Amman, les spécialités de chirurgie orthopédique, plastique et maxillo-faciale permettent de répondre aux besoins des blessés de guerre de la région, soumis à des violences intenses. 

Les patients reçoivent aussi des soins en santé mentale et de la physiothérapie, ils sont logés sur place ou en ville, et reçoivent une aide financière pour venir à l’hôpital et rentrer ensuite dans leur pays. Un membre de leur famille peut les accompagner pendant toute la durée du traitement et de la rééducation. Médecins Sans Frontières s’appuie sur un réseau d’agents de liaison médicale locaux pour repérer et référer à l’hôpital des patients qui auraient besoin de ce type de soins dans les pays de la région. 

De nombreux patients traités dans l’hôpital sont victimes d’infections causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Un laboratoire de microbiologie permet d’identifier et de lutter plus efficacement contre ces infections, et permet aux équipes de les traiter dans les meilleurs conditions en utilisant les antibiotiques adéquats.

En 2017, la Fondation MSF a lancé le projet d'impression 3D afin de développer des prothèses en 3D pour les personnes amputées.

Au cours des dix dernières années, l’hôpital est devenu une plaque tournante de l’innovation médicale, offrant un ensemble de services et de solutions de pointe aux problématiques médicales auxquelles  ses patients sont confrontés.