Je donne les moyens à MSF d’agir rapidement en cas d’urgence, partout dans le monde

Je fais un don au fonds d’urgence

Accès aux soins : nos 5 voeux pour l’année 2019

Voeu 2019
©MSF

Sur les terrains d’intervention de Médecins Sans Frontières, de nombreux obstacles freinent l’accès aux soins des patients, comme le prix exorbitant ou l’indisponibilité de certains médicaments ou vaccins.

Pour 2019, MSF a émis des vœux concernant 5 maladies ou problématiques de santé publique pour lesquelles d’immenses progrès restent à faire : la tuberculose, le VIH/Sida, Ebola, l’antibiorésistance, et l’accès aux antivenins. En bonus, un vœu exaucé concernant la maladie du sommeil.

Vœu #1 : tuberculose, un traitement plus accessible

© MSF
© MSF

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde : en 2017, 1,6 million de personnes en sont mortes et 10 millions de nouveaux cas ont été déclarés.

L’introduction d’un nouveau traitement à base de bédaquiline offre un espoir aux patients, mais son prix est encore trop élevé pour le rendre accessible au plus grand nombre.

Vœu #2 : des antirétroviraux adaptés aux enfants

© MSF
© MSF

Le VIH/Sida pédiatrique est une maladie négligée et les traitements adaptés sont peu disponibles dans les pays en voie de développement.

De nombreux enfants séropositifs reçoivent des traitements anciens et sous-optimaux alors que des médicaments récents, comme le dolutégravir, recommandé par l’OMS, ne sont toujours pas disponibles en solution pédiatrique.

Vœu #3 : un traitement et un vaccin contre Ebola

© MSF
© MSF

Alors que la République démocratique du Congo fait face à la deuxième épidémie d’Ebola survenue en moins d’un an sur son territoire, il n’existe toujours ni vaccin ni traitement à l’efficacité avérée pour lutter contre la maladie.

Vœu #4 : des avancées dans la lutte contre l’antibiorésistance

© MSF
© MSF

L’antibiorésistance est une priorité de santé mondiale. Le développement des résistances bactériennes pourrait à terme rendre inefficaces de nombreux antibiotiques et des maladies aujourd’hui facilement soignables pourraient devenir mortelles.

La lutte contre l’antibiorésistance passe par de nombreux changements (comme l’utilisation rationnelle des antibiotiques ou le respect des mesures d’hygiène dans les milieux hospitaliers notamment) et une prise de conscience de l’importance du danger que représente le phénomène.

Vœu #5 : des antivenins efficaces et accessibles

© MSF
© MSF

Chaque année, plus de 100 000 personnes meurent des suites d’une morsure de serpent, alors que des traitements efficaces existent. 20 % de ces décès ont lieu en Afrique subsaharienne.

En mars 2017, l’Organisation mondiale de la Santé a élevé les morsures de serpent au rang de maladie tropicale négligée prioritaire. De nombreux efforts restent toutefois à faire, notamment pour donner accès à des antivenins de qualité et bon marché dans les pays touchés.

Vœu exaucé : un traitement efficace contre la maladie du sommeil

© MSF
© MSF

Après des années de recherche et de développement, un nouveau médicament pour lutter contre la maladie du sommeil a été approuvé par l’Agence européenne des médicaments en novembre 2018.

Le fexinidazole est le premier traitement par voie orale qui peut permettre au patient de guérir de la maladie en 10 jours.

À lire aussi