URGENCE GAZA

Gaza : Pénurie critique de fournitures médicales
dans les structures soutenues par MSF

Lire le témoignage

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

MSF se mobilise en Ukraine et dans les pays limitrophes

Site d'hébergement temporaire à Korczowa, dans le sud-est de la Pologne, pour les personnes qui ont fui l'Ukraine depuis le début du conflit. (28 février, 2022)
Site d'hébergement temporaire à Korczowa, dans le sud-est de la Pologne, pour les personnes qui ont fui l'Ukraine depuis le début du conflit. (28 février, 2022)   © MSF

Alors que des centaines de milliers de personnes sont contraintes de fuir l’Ukraine où le conflit se poursuit, MSF travaille à la mise en place d’activités de réponse d’urgence et déploie des équipes en Pologne, Moldavie, Hongrie, Roumanie et Slovaquie.

Des équipes de MSF évaluent et répondent aux besoins des personnes qui traversent les frontières. D'autres sont également présentes en Biélorussie et en Russie, prêtes à fournir une assistance humanitaire.

En Ukraine, MSF a distribué des kits pour blessés de guerre à Marioupol. Une formation en télémédecine pour la prise en charge des traumatismes a également été assurée auprès de 30 chirurgiens de l'est de l'Ukraine.

Les équipes d'urgence positionnées à la frontière polonaise tentent actuellement d'acheminer du personnel et des fournitures essentielles en Ukraine et de mettre en place des activités d'intervention d'urgence des deux côtés de la frontière. Elles vont également procéder à des évaluations le long de la frontière de l'Ukraine avec la Russie et la Biélorussie.

En raison des combats en cours, il est difficile d’évaluer l'étendue réelle des besoins médicaux en Ukraine. MSF se prépare à une série de scénarios, ce qui nous permettra d’adapter la réponse opérationnelle. 

Aux points de contrôle frontaliers entre l'Ukraine et la Pologne, le personnel de MSF voit des personnes traverser à pied, en voiture et en bus, souvent épuisées, arrivant parfois avec des nourrissons. 

Beaucoup de ceux qui ont traversé la frontière polonaise témoignent des longues heures passées dans des files d'attente alors que les températures sont glaciales. Certains étaient déshydratés, d'autres souffraient d'hypothermie. Nous avons fait don d'articles de première nécessité à un centre d'accueil en Pologne et nous nous efforçons d'intensifier notre réponse.

À lire aussi