Providing care in Donetsk area
© Kenny Karpov
Opération

Ukraine : cliniques mobiles dans l'est du pays en guerre

27 mai 2020

En raison de l’offensive armée menée par la Russie en Ukraine, les projets que MSF menait dans le pays ont été fermés à la fin du mois de février 2022.

Médecins Sans Frontières gérait quatre cliniques mobiles dans l'est de l'Ukraine en guerre.

L'association travaillait dans la zone tampon de Mariupol et Khurakhove, et à Volnovakha depuis mars 2015. Ces cliniques, constituées de personnel MSF, étaient installées tour à tour dans des écoles abandonnées, des maisons privées ou encore dans des institutions médicales existantes.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Depuis 2014, l'est de l'Ukraine est touché par un conflit meurtrier l'opposant à la Russie voisine. 

Le personnel de MSF intervenait dans des endroits où l'accès aux soins médicaux n’était plus assuré. En effet, le conflit toujours en cours a forcé nombre de travailleurs médicaux à fuir et a entravé les possibilités de déplacements des patients (manque de transports publics, routes coupées…). 

Notre intervention

MSF gérait quatre cliniques mobiles dans l'est de l'Ukraine, opérant à partir des bases de Mariupol et Kurakhove et se rendant régulièrement dans 22 sites différents.

Chaque clinique mobile se composait d'un médecin, d'une infirmière et d'un psychologue, et se rendait sur place pour fournir des soins de santé primaires et un soutien psychologique individuel ou de groupe aux personnes qui en avaient le plus besoin. 

La majorité des patients pris en charge par les cliniques mobiles de MSF étaient des femmes de plus de 50 ans, souffrant de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, l'hypertension et le diabète.

Les cliniques mobiles fournissaient enfin assistance à un grand nombre de personnes déplacées, en particulier du village de Shyrokyne, qui avaient été évacuées de leurs foyers en 2015.

Les décryptages liés

Les dernières actualités de l’opération