Des personnes retrouvées menottées et blessées sur l'île grecque de Lesbos

L'équipe MSF a trouvé trois personnes menottées lors d'une intervention médicale d'urgence sur l'île grecque de Lesbos.
L'équipe MSF a trouvé trois personnes menottées lors d'une intervention médicale d'urgence sur l'île grecque de Lesbos. © MSF

Le jeudi 20 octobre 2022, une équipe d'urgence de l'organisation médicale Médecins Sans Frontières (MSF) a reçu une alerte concernant un groupe de personnes, nouvellement arrivées sur l'île de Lesbos, qui avaient besoin de soins médicaux d'urgence. Lorsque l’équipe de MSF est arrivée sur place, elle a trouvé trois personnes solidement menottées et quatre autres blessées suite à de graves passages à tabac, selon leurs témoignages.

« Ce jour-là, nous avons été appelés pour une intervention d'urgence », explique Teo di Piazza, coordinateur de projet MSF à Lesbos. « Lorsque nous nous sommes approchés de l’endroit indiqué, qui se trouvait en hauteur, nous avons entendu des gens crier, il y avait beaucoup de cris. Nous étions inquiets et avons couru dans leur direction. Quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé 22 personnes. Tout le monde pleurait, femmes, enfants et hommes. Trois personnes étaient très fermement menottées avec des liens en plastique. Quatre autres étaient blessées. D'après ce qu’ils nous ont raconté, ils ont été violemment frappés par un groupe de personnes, qui venaient tout juste de s’enfuir lorsque nous nous sommes approchés. »

« Nous avons pu constater que ces personnes étaient en état de choc », raconte Teo di Piazza. « Nous avons appelé l'un de nos psychologues pour leur apporter un soutien psychologique d'urgence ». Les quatre personnes blessées ont été dirigées vers l'hôpital pour qu’elles puissent bénéficier d’une évaluation de leur état et de soins médicaux. 

« Sept ou huit personnes se seraient apparemment approchées d’eux en leur disant qu'elles étaient médecins et qu'elles avaient de la nourriture », poursuit Di Piazza. « Ils auraient aussitôt commencé à les battre et à les menotter. »

Les équipes de MSF ont déjà recueilli des témoignages similaires, rendant compte de violences survenues lorsque des personnes arrivent sur les îles de Lesbos et de Samos, à la recherche de sécurité après un voyage traumatisant. MSF trouve ces événements extrêmement préoccupants et demande instamment aux autorités compétentes de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir et empêcher de tels incidents de se produire, et de veiller à ce que les personnes aient accès à un accueil sûr, à une protection et à des procédures d'asile.   

L'équipe de MSF a informé les autorités policières de l'incident et a soutenu le transfert des personnes blessées vers l'hôpital. Elle a également assuré le suivi du groupe le lendemain. 

Sur les îles de Lesbos et Samos, les équipes de MSF coordonnent leur action avec d'autres organisations humanitaires et de protection, comme le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR), ainsi qu'avec les autorités locales, pour recevoir les alertes officielles et fournir une assistance médicale d'urgence aux personnes arrivant sur les deux îles. MSF leur fournit des soins médicaux primaires et psychologiques, distribue de la nourriture, de l'eau et des vêtements secs et se coordonne avec les services de santé publique locaux pour les référer à l'hôpital si nécessaire. La police locale transfère ensuite les personnes vers un camp, afin de suivre un processus d'enregistrement, après cinq jours de quarantaine. Depuis le mois d’août 2021, les équipes de MSF à Lesbos et Samos ont fourni une assistance médicale d'urgence à 2 225 personnes.

À lire aussi