[Podcast] NO FILTER saison 3 : « Parce qu’il y avait une ligne de front, parce qu’il fallait ouvrir la chirurgie »

No filter saison 3 ep 3
© Jean Mallard

Pour cette troisième saison du podcast No Filter, Caroline Seguin, responsable de programmes pour MSF, nous plonge dans ses souvenirs de missions, de la Côte d’Ivoire au Soudan du Sud, du Darfour au Yémen. Retour sur quatre missions racontées sans détour, entre guerres et pandémie. 

#10 « Rencontrer Ben Laden »

© Jean Mallard

Côte d’Ivoire, 2011. Caroline rentre d’Haïti, où un séisme a fait plus de 200 000 morts en début d’année. Elle file directement à Abobo, un quartier d’Abidjan. La ville est alors en proie à de violents combats. Elle y découvre une file d’attente de plus de 5 000 personnes devant l’hôpital, qui verra naître des centaines de bébés au milieu des affrontements.

 

#11 « Lampe à pétrole et kétamine »

© Jean Mallard

Darfour, 2006. C’est la première mission de Caroline : au milieu des camps de déplacés, elle va gérer un centre médical et faire face à une épidémie de choléra. C’est dans le désert, à la lampe à pétrole, qu’elle et son équipe sauvent la vie de quatre personnes, blessées par balle. Direction le Djebel Marra.

#12 « Ce genre de journée où rien ne marche »

© Jean Mallard

Soudan du Sud, 2008. Ouvrir un programme de chirurgie à Aweil, tenter d’ouvrir une malle d’urgence avec une clé de voiture, finir à l’arrière d’un pick up, sous la pluie, en direction d’un hôpital inondé, et réussir en quelques mois à prendre en charge 5 000 enfants malnutris.

#13 « On a commencé par recevoir des morts et des mourants »

© Jean Mallard

Yémen, 2020. Comment faire face au coronavirus dans l’un des pays les plus difficiles d’accès, en guerre, en période de pandémie et sans moyen de transport ? Caroline et son équipe jusqu’au-boutiste vont y parvenir au prix de négociations intenses. Deux centres sont ouverts, l’un à Sanaa dans le nord, l’autre à Aden dans le sud : les malades arrivent à bout de souffle.

 

Abonnez-vous!

Si vous appréciez ce podcast, n'hésitez pas à nous laisser un commentaire, un pouce en l'air ou 5 étoiles en fonction de votre plateforme d'écoute et parlez-en autour de vous !

À lire aussi