Opération

Soudan du Sud : soins de santé maternelle et pédiatrique à Aweil

14 février 2018
© Peter Bauza

Depuis 2008, Médecins Sans Frontières offre des soins obstétricaux et pédiatriques dans l’hôpital d’Aweil, au nord-est du Soudan du Sud.

Les équipes de Médecins Sans Frontières gèrent les services de pédiatrie et de maternité de l’hôpital d’Aweil, la capitale de l’État de Bahr el-Ghazal du Nord. Dans ce cadre, elles luttent aussi contre le paludisme et la malnutrition.

© MSF Décembre 2008

Au Sud-Soudan, les taux de mortalité maternelle et infantile alarmants révèlent l'ampleur des besoins. À l'hôpital d'Aweil, MSF prend en charge les services obstétrique et pédiatrique. Une moyenne de 20 à 30 accouchements et 3 à 6 césariennes ont lieu chaque semaine.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Le Soudan du Sud a des taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus élevés au monde : on compte près 789 décès de femmes pour 100 000 naissances dans le pays. La mortalité des enfants de moins de cinq ans est de plus de 92 décès pour 1 000 naissances (OMS, 2016).

L’hôpital d’Aweil est la seule structure de soins secondaires de la région, qui compte 1,5 million de personnes.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières ouvre en 2008 un projet de gestion des services de pédiatrie et de maternité de l’hôpital d’Aweil afin de réduire la mortalité maternelle et infantile dans la région.

Le travail des équipes de Médecins Sans Frontières est rythmé par des pics saisonniers de paludisme et de malnutrition qui touchent les populations pendant près de six mois chaque année.