[Podcast] Auprès des réfugiés rwandais, traqués au Zaïre-Congo en 1996-1997

Réfugiés rwandais dans le village de Biaro. 1997. 
Réfugiés rwandais dans le village de Biaro. 1997.  © Sebastiao Salgado

Basé sur l’étude de cas « Traque et massacres des réfugiés rwandais au Zaïre-Congo : 1996-1997 », ce podcast hors-série issu des « prises de parole publiques de MSF » examine l’expérience de l'association face aux conséquences du génocide des Tutsis rwandais de 1994. Il met notamment en exergue son impact sur les populations locales et les réfugiés vivants dans l'un des pays voisins du Rwanda, le Zaïre - rebaptisé depuis République démocratique du Congo.

Episode 1 - La reprise du conflit dans l’est du Zaïre

En 1996, MSF tente d’alerter la communauté internationale sur la résurgence des conflits dans l’est du Zaïre, dont ses équipes sont les témoins. Installés dans les camps de réfugiés qu’ils tiennent en otage depuis leur fuite du Rwanda en juin 1994, les perpétrateurs du génocide des tutsis rwandais menacent et attaquent également les populations civiles zaïroises.  Le nouveau régime rwandais et son alliée zaïroise l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo-Zaïre réagit en attaquant les camps.

Episode 2 : Guerre de l'information sur le nombre de réfugiés

Alors que l’instabilité s’accroît dans l’est du Zaïre, MSF et les autres organisations humanitaires finissent par perdre l’accès à la région et aux réfugiés. MSF craint alors que des milliers de ces réfugiés ne meurent. L’organisation décide d’appeler à une intervention armée internationale et de communiquer sur le sort de la population en prévoyant une catastrophe sanitaire si l’accès n’est pas donné aux organismes d’aide.

Episode 3 : Sous le feu de la presse

En novembre 1996, l’offensive menée par des forces de l’Alliance et du Rwanda vide les camps de l’est du Zaïre de leur population. Une partie est rapatriée vers le Rwanda et l’autre prend la fuite dans la forêt. MSF dénonce alors les conditions de ce rapatriement et se voit reprocher par la presse ses prévisions « catastrophistes » tenues quelques semaines plus tôt.

Episode 4 : Les humanitaires utilisés comme appât

Enfin autorisées à entrer au Sud-Kivu, les équipes de MSF découvrent que les réfugiés y sont massacrés par l'Alliance et ses alliés, en particulier dans le Massisi et dans la région de Shabunda. Elles réalisent qu’elles sont utilisées par les forces de l’Alliance comme appât pour attirer les réfugiés hors des forêts et les assassiner.

Crédits

Cette série de podcasts est produite et réalisée par Andrea Rangecroft sur la base de la collection des Prises de Parole Publiques de MSF par Laurence Binet. 

Direction éditoriale : Nancy Barrett, Laurence Binet, Rebecca Golden Timsar, Martin Saulnier  
Narration : Assia Shihab
Production de la version française : Aurélie Baumel
Lecture des extraits : Isabelle Ferron et Stéphane de Bruyne 
Musiques : Lost harmonies et Peter Sandberg 
Montage et Illustration sonore : Benoît Raffenne 

Tous nos remerciements à Dr José-Antonio Bastos, Dr Philippe Biberson, Samantha Bolton, Françoise Bouchet-Saulnier, Dr Jean-Hervé Bradol, Brigitte Doppler, Dr Éric Goemaere, Anne Guibert, Rachel Kiddel Monroe, Leslie Lefkow et Dr Jacques de Milliano.  


 

À lire aussi