Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Kenya : victimes de violences sexuelles

Environ 87 000 personnes vivent dans le bidonville de Mathare, au sud-est de Nairobi, capitale du Kenya.

Depuis les affrontements post-électoraux de 2008, MSF y prend en charge les victimes de violences sexuelles. MSF accueille, dans cette clinique, les femmes, mais aussi les enfants et parfois les hommes, qui ont été victimes de violences sexuelles. Les victimes qui se rendent à la clinique MSF y trouvent d’abord  un accueil et une écoute. On leur propose ensuite une consultation médicale, et un traitement qui réduit les risques de transmission du VIH/sida. Mais de nombreux cas ne sont toujours pas signalés. La honte, et les tracasseries du système administratif empêchent de nombreuses victimes de faire entendre leur voix.

À lire aussi