Opération

Pakistan : accès aux soins pour les populations marginalisées à Karachi

© Sa'adia Khan/MSF

Depuis 2012, Médecins Sans Frontières offre des soins de santé primaire aux populations défavorisées du quartier Machar Colony de Karachi.

Les équipes de Médecins Sans Frontières gèrent une clinique en collaboration avec une organisation locale, le Sina Health Education & Welfare Trust, et offrent des soins de santé primaire et une prise en charge de l’hépatite C aux populations. 

Noor Alam, ici avec son fils, est le premier patient à avoir été guéri de l'hépatite C à la clinique MSF de Machar Colony, au Pakistan. Février 2016.
 © Sa'adia Khan/MSF
Noor Alam, ici avec son fils, est le premier patient à avoir été guéri de l'hépatite C à la clinique MSF de Machar Colony, au Pakistan. Février 2016. © Sa'adia Khan/MSF

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Machar Colony est l’un des quartiers les plus pauvres de Karachi. Environ 150 000 personnes y vivent dans des conditions insalubres, avec un ramassage des déchets sporadique et un accès aux soins de santé très insuffisant. Avec près de 5 % de sa population infecté par l’hépatite C, le Pakistan est le second pays le plus touché dans le monde par la maladie après l’Egypte. Les habitants de Machar Colony n’ont pas les ressources suffisantes pour se faire dépister et soigner contre cette maladie.

Notre intervention

En 2018, MSF a fermé ses services ambulatoires et son service de néonatalogie, dans la mesure où d’autres services similaires sont disponibles à proximité, pour se concentrer sur le traitement de l’hépatite C, un problème de santé majeur au Pakistan : ce pays se classe deuxième au monde en termes de prévalence de cette maladie.  Plus de 95 % des personnes ayant commencé à prendre des médicaments antiviraux par voie orale peuvent être guéries de l'hépatite C, mais l'accès au diagnostic et au traitement reste actuellement faible au Pakistan.

MSF a pour objectif de développer un modèle de soins simplifié afin d'élargir la portée et d'améliorer l'accès à un traitement de meilleure qualité et plus efficace pour cette maladie très répandue. Les équipes de promotion de la santé organisent des séances d’éducation sur la santé et l’hygiène pour les parents et les enfants, et le personnel organise régulièrement des séances de sensibilisations et de conseil. La demande continue d’augmenter à mesure que la communauté en apprend plus sur le programme gratuit de lutte contre l’hépatite C mené par MSF.

La clinique de MSF reçoit entre 30 et 35 patients par jour, certains venant pour la première fois pour un diagnostic, d'autres pour leur suivi mensuel. Un traitement combiné est administré quotidiennement pendant trois mois, puis il faut attendre trois mois supplémentaires avant qu'une analyse sanguine puisse confirmer si les patients sont guéris.

La plupart des personnes peuvent être traitées à la clinique, mais celles qui souffrent d'une cirrhose ou de complications sont orientées vers un hôpital voisin pour y être examinées par un gastro-entérologue spécialisé. Au total, depuis le début du projet en 2015 et jusqu'en septembre 2019, 2 159 patients ont été guéris de l'hépatite C.