Projets

PROJET DE PRISE EN CHARGE DU VIH DANS LE DISTRICT DE CHIRADZULU

Bien que l’épidémie de VIH soit généralisée dans tout le pays, on observe des différences significatives selon les régions (urbaine ou rurale), les tranches d’âge, le sexe et la profession.

D’après une étude nationale, la prévalence du VIH parmi les personnes âgées de 15 à 49 ans a régulièrement décliné de 16,4% en 1999 à 10,6% en 2014. Elle est cependant supérieure à la moyenne dans certaines catégories professionnelles telles que les travailleurs du sexe, les chauffeurs routiers, les ouvriers agricoles, les policiers, les enseignants, les pêcheurs et les commerçantes frontalières. 

MSF soutient depuis 2001 les activités de prise en charge du VIH/sida dans le district de Chiradzulu. Cette remarquable collaboration a permis de décentraliser les soins vers des services locaux, de simplifier les protocoles de soin et de déléguer le traitement (initiation et suivi) à du personnel médical d’échelon inférieur.

En 2013, MSF a mis en place des outils de diagnostic en décentralisé pour la mesure des CD4 (machines PIMA) et de la charge virale (tests SAMBA). En rapprochant les outils de diagnostic des patients, ce projet financé par UNITAID a permis d’améliorer leur état de santé.

L’étude CHIPS, réalisée en 2013 par MSF, le ministère de la Santé et Epicentre pour mesurer l’impact du VIH/sida sur la population de Chiradzulu, a révélé une prévalence de 17 % chez les adultes et une incidence de 0,4/100/an. Elle a relevé les taux de couverture suivants pour la cascade de soins : 77,7% des personnes séropositives étaient diagnostiquées, 73,4 % bénéficiaient de soins, 64,7 % étaient sous antirétroviraux et 61,9 % présentaient une charge virale inférieure à 1 000 copies/ml. Par conséquent, il a été  décidé de transmettre le programme au ministère de la Santé sur une période de quatre ans (d’ici 2018).

En 2016, 34 320 patients ont été mis sous traitement et 31 924 sous antirétroviraux. 

LONG FORMAT /
Malawi : garder le contact
Les adolescents face au VIH/Sida à Chiradzulu


Malawi : garder le contact