URGENCE GAZA

Gaza : devant le Conseil de sécurité de l'ONU, MSF dénonce
le mépris de la vie des civils et appelle à un cessez-le-feu immédiat

Lire l'article

Fonds d'urgence

Chapo

Grâce à vous, nos équipes interviennent en urgence auprès des populations qui en ont le plus besoin, partout où nous agissons.

je donne au fonds d'urgence MSF 

Malawi : après le passage du cyclone Freddy, rétablir l'accès aux soins de santé dans les zones les plus affectées

Un village détruit par le cyclone Freddy dans la région de Chiradzulu. Malawi. 12 mars 2023.
Un village détruit par le cyclone Freddy dans la région de Chiradzulu. Malawi. 12 mars 2023. © MSF/Yvonne Schmiedel

Une semaine après le passage du cyclone Freddy dans le sud du Malawi, entre le 12 et le 14 mars, certains districts et leurs populations sont encore affectés par les importantes destructions. Les routes, les ponts et les infrastructures électriques et sanitaires de la région ont subi de lourds dommages. Freddy est l'un des événements météorologiques les plus meurtriers de l'histoire du Malawi à ce jour.

« Des villages entiers ont été engloutis par des glissements de terrain et des coulées de boue, des crues soudaines causées par des pluies torrentielles ont emporté des maisons, des routes et des ponts. Des dizaines de milliers de personnes dans certains districts du sud du pays ne peuvent plus accéder aux établissements de santé, qui ont été détruits ou ne sont plus accessibles en raison de l'impact du cyclone sur les réseaux routiers », déclare le coordinateur des urgences de MSF au Malawi, Rasmane Kaboré.

À la suite de la catastrophe, MSF a répondu aux besoins médicaux et humanitaires à Blantyre et dans ses alentours, où MSF offre par ailleurs un dépistage et un traitement du cancer du col de l'utérus depuis 2018.

« Les équipes MSF ont soutenu l'hôpital central Queen Elizabeth de Blantyre en faisant don de fournitures médicales et en affectant du personnel pour soigner les blessés et effectuer des chirurgies orthopédiques, explique Guilherme Botelho, coordinateur de projet d'urgence pour MSF. Après avoir visité certains des camps de déplacés du district de Blantyre, situés principalement dans des bâtiments municipaux tels que des écoles, nous fournissons de l'eau potable et du chlore, réhabilitons les réseaux d'eau, vidons les latrines et distribuons des articles non alimentaires tels que des couvertures, du bois de chauffage et du matériel de cuisine. »

Une cinquantaine de camps semblent avoir été installés autour de Blantyre, certains accueillant plusieurs milliers de déplacés. MSF continuera à soutenir et à évaluer les besoins médicaux et non médicaux dans les camps les plus peuplés.

 

Décombres de maisons détruites après le passage du cyclone Freddy à Phalombe. Malawi.
 © MSF/Pascale Antonie
Décombres de maisons détruites après le passage du cyclone Freddy à Phalombe. Malawi. © MSF/Pascale Antonie

Après avoir effectué une série de missions d'évaluation des besoins, les équipes MSF ont commencé à intervenir à Phalombe, Mulanje, Chikwawa et Nsanje, certains des districts les plus durement touchés.

Les districts de Phalombe et Mulanje sont situés au pied de la montagne Mulanje, qui, après une saison des pluies particulièrement intense, a été frappée par les fortes pluies de Freddy, ce qui a provoqué de puissants glissements de terrain et d'importants éboulements. À Phalombe, nos équipes ont visité trois établissements de santé, dont le centre de santé publique de Nkhulambe, qui est maintenant rempli de débris, de boue et de rochers, laissant environ 54 000 personnes ne pouvant quasiment plus accéder aux soins de santé.

« Cette zone est complètement coupée du reste du pays. Nous allons planifier les prochaines étapes, afin de pouvoir répondre aux besoins de la population et permettre aux personnes de  retrouver dès que possible un accès aux soins de santé, tels que les services ambulatoires généraux et le référencement des urgences médicales ou chirurgicales », explique Robert Wellemu, coordinateur médical de MSF.

Une maison détruite après le passage du cyclone Freddy à Phalombe. Malawi.

 
 © MSF/Pascale Antonie
Une maison détruite après le passage du cyclone Freddy à Phalombe. Malawi.   © MSF/Pascale Antonie

Le ministère de la Santé du Malawi, MSF et d'autres partenaires humanitaires tentent de rétablir rapidement l'accès aux services de santé essentiels à Nkhulambe, en mettant en place un poste de santé avancé. Une équipe MSF est déjà en route avec du personnel médical et logistique, ainsi que du matériel médical.

Plus au sud, dans une réponse coordonnée par le ministère de la Santé, MSF et ses partenaires humanitaires tentent d'atteindre les zones prioritaires de Ngabu, dans le district de Chikwawa, à mi-chemin entre Blantyre et Nsanje ainsi que les villes de Makhanga, Osiyana et Sankhulani, situées dans le district de Nsanje, à la frontière avec le  Mozambique. L'accès à ces zones est extrêmement difficile en raison des dommages et inondations sur les axes routiers. Les centres de santé sont donc mal approvisionnés et les populations se retrouvent coupées de l'accès aux services médicaux. L'objectif est d'atteindre toutes ces zones avant la fin de la semaine pour procéder à un bilan détaillé et répondre aux besoins médicaux immédiats. Dans cette zone, MSF est particulièrement vigilante quant à une éventuelle augmentation du nombre de personnes touchées par le choléra.

Les districts affectés par le cyclone Freddy sont Balaka, Blantyre City, Blantyre District, Chikwawa, Chiradzulu, Machinga, Mangochi, Mulanje, Neno, Nsanje, Phalombe, Thyolo, Zomba City et Zomba District.

Un rapport du Département des affaires de gestion des catastrophes du Malawi du 21 mars indique que le nombre de victimes est maintenant de  507 morts, 1 332 blessés et 537 disparus. Ce document fait aussi état de 553 614 personnes déplacées, dans 543 camps, principalement installés dans des écoles.

À lire aussi