Soyez là où votre don sauve des vies

Haïti : Médecins Sans Frontières suspend, temporairement, ses activités à Martissant (Port-au-Prince)

Mur extérieur du centre d'urgence MSF de Martissant, Port-au-Prince.
© Sandra Lamarque/MSF

Le Centre d’urgence de Médecins Sans Frontières à Martissant a été la cible d’une attaque armée samedi 26 juin 2021. Alors que les équipes de MSF assuraient la prise en charge des patients, des individus armés ont tiré plusieurs rafales en direction du Centre.

« Aucun mort, ni blessé n'est à déplorer, cependant nous estimons que nous ne pouvons plus continuer à soigner la population sans mettre notre personnel en danger. En conséquence, nous avons décidé d’évacuer les soignants et les patients et de suspendre immédiatement nos activités pendant une semaine, période à l’issue de laquelle nous voulons retrouver notre Centre intact » déclare Alessandra Giudiceandrea, cheffe de mission de MSF en Haïti.

L’attaque du 26 juin 2021 est un évènement sans précédent. Cependant, « la sécurité des équipes est mise à rude épreuve depuis des semaines », poursuit la cheffe de mission. En effet, dès la fin du mois de mai et le début des affrontements entre les groupes armés dans ce quartier, MSF avait déjà dû réduire ses activités à cause des violences à proximité du Centre. Durant ces affrontements, le personnel médical a dû se protéger des balles perdues. Au début du mois de juin, des individus armés avaient braqué deux chauffeurs d’ambulances MSF ainsi que d'autres véhicules en provenance de Martissant.  

Cette augmentation du niveau de violence en Haïti s’inscrit dans une crise politique et économique plus profonde qui affecte la population de nombreuses façons. Le système de santé est mis à rude épreuve par l'insécurité mais aussi par l’accroissement des cas de Covid-19, le manque de financement et le niveau élevé des besoins médicaux.

« Au moment où nous devrions pouvoir étendre nos activités en raison du Covid-19 et d'autres besoins, nous nous battons pour garder nos structures ouvertes malgré des conditions sécuritaires déplorables », déplore la cheffe de mission.

MSF fournit des soins médicaux en Haïti depuis 30 ans et le Centre d’urgence de Martissant, ouvert en 2006, est à ce jour le plus ancien projet de MSF en Haïti. Afin de poursuivre ses activités, MSF demande aux différents acteurs armés de respecter la sécurité du personnel de santé, des patients, du matériel et des structures médicales ; les véhicules et ambulances doivent aussi pouvoir circuler en toute sécurité.

À lire aussi