URGENCE GAZA

Gaza : devant le Conseil de sécurité de l'ONU, MSF dénonce
le mépris de la vie des civils et appelle à un cessez-le-feu immédiat

Lire l'article

Fonds d'urgence

Chapo

Grâce à vous, nos équipes interviennent en urgence auprès des populations qui en ont le plus besoin, partout où nous agissons.

je donne au fonds d'urgence MSF 

Gaza : une enfant tuée dans la frappe d’un bâtiment abritant du personnel de MSF

Un drapeau MSF

Médecins Sans Frontières (MSF) condamne avec la plus grande fermeté la frappe contre un abri de MSF, qui a entraîné la mort de la fille d'un de ses employés.

Le 8 janvier au matin, un obus a traversé le mur du bâtiment où plus de 100 membres du personnel de MSF et leurs familles avaient trouvé refuge, à Khan Younes, dans le sud de la bande de Gaza. Bien que MSF ne soit pas en mesure de confirmer l'origine de l'obus, celui-ci semble similaire à ceux utilisés par les chars israéliens.

La fille de notre collègue, âgée de cinq ans, a été grièvement blessée par la frappe et a subi une intervention chirurgicale à l'hôpital européen de Gaza. Elle a succombé à ses blessures le lendemain. Trois autres personnes ont été légèrement blessées dans la frappe.

« Nous sommes indignés et profondément attristés par la mort d'un membre de la famille de notre personnel. Cette frappe sur des civils est inacceptable et montre, une fois de plus, que peu importe où l'on se trouve à Gaza, aucun endroit n'est sûr », a déclaré Thomas Lauvin, coordinateur de projet de MSF à Gaza. « L'obus n'a pas explosé au moment de l'impact, sinon beaucoup d'autres membres de notre personnel ou de leurs familles auraient probablement été tués ».

Avant l'incident, MSF avait informé les forces israéliennes que le bâtiment situé près de l'hôpital européen de Gaza abritait des membres du personnel de MSF et leurs familles. En outre, aucun ordre d'évacuation n'a été émis avant la frappe. MSF a contacté les autorités israéliennes pour obtenir des explications.

Depuis le début de la guerre, quatre employés de MSF ont été tués, ainsi que de nombreux membres de leur famille.

Nous réitérons notre appel à un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza. La violence aveugle contre les civils doit cesser maintenant.

À lire aussi