URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Gaza : plus de 300 blessés pris en charge à l’hôpital Al-Aqsa à la suite de nouvelles frappes israéliennes

Gaza : plus de 300 blessés pris en charge à l’hôpital Al-Aqsa à la suite de nouvelles frappes israéliennes
Une opération au sein de l'hôpital Al Aqsa, le 29 Novembre 2023, Gaza © MSF

Au moins 70 morts et plus de 300 blessés, dont une majorité de femmes et d'enfants, ont été amenés à l'hôpital Al-Aqsa, soutenu par Médecins Sans Frontières, à la suite des frappes israéliennes massives qui ont eu lieu ces dernières 48 heures dans le centre de la bande de Gaza.

« Il y a des blessés allongés partout, par terre, dehors... Les corps sont amenés dans des sacs plastiques, l’odeur du sang est insoutenable », a décrit Karin Huster, référente médicale pour MSF à Gaza. 

Les équipes médicales de l'hôpital d'Al-Aqsa, l'un des derniers établissements de santé encore fonctionnels, tentent actuellement de faire face à un afflux massif de blessés à la suite des bombardements israéliens. Un grand nombre d’entre eux présentent de graves brûlures, des blessures liées aux éclats d'obus, des fractures ainsi que d'autres blessures traumatiques. 

« Des centaines de personnes se trouvaient dans l'enceinte de l’hôpital, dans l’attente de nouvelles de leurs proches blessés dans les bombardements, a poursuivi la référente médicale. Il y avait des corps dans des linceuls blancs qui étaient sur le côté, dans la morgue aussi. Aux urgences, c'était l'apocalypse. » 

« La situation est désespérée, conclut Karin Huster. Au cours des dernières 48 heures, nous avons assisté à une escalade des violences dans plusieurs zones de la bande de Gaza. Le point de passage de Rafah est fermé depuis un mois, le système de santé est au bord de l’effondrement. Ces massacres doivent cesser maintenant. » 

Les bombardements répétés de l’armée israélienne sur des zones densément peuplées engendrent inévitablement un grand nombre de victimes civiles et reflètent une fois de plus le mépris le plus total de l’armée israélienne pour la vie des Palestiniens. 

« On se retrouve dans un scénario où on assiste à une intensification des violences de la part des forces israéliennes qui, évidemment, entraînent de plus en plus de victimes et, en même temps, de moins en moins de structures de santé sont opérationnelles, conclut Karin Huster. Seul un cessez-le-feu peut nous permettre d'augmenter la réponse humanitaire et répondre de façon adéquate aux besoins immenses dans la bande de Gaza. »

Médecins Sans Frontières demande à nouveau un cessez-le-feu immédiat et durable dans toute la bande de Gaza. 

À lire aussi