Violences sexuelles au Kenya : des victimes témoignent

Témoignages de victimes VVS Mathare Kenya
Témoignages de victimes VVS Mathare Kenya ©Matthias Steinbach

Soignées par les équipes de MSF dans la clinique du bidonville de Mathare, deux femmes et une jeune fille témoignent de leur souffrance, des violences qu'elles ont subies, dans ce faubourg de Nairobi, au Kenya. Elles n'ont pas souhaité être photographiées ou filmées pour préserver leur intimité.

Une fillette de deux ans, violée par son père
Je suis la maman d'un enfant de deux ans et je vis dans le quartier de Korogocho. J'étais allée à la faire des courses et j’avais laissé ma fille avec son père. Quand je suis revenue, j’ai vu qu’elle souffrait de saignements. J'ai demandé à son père ce qui s'était passé. Alors, il a commencé à me battre, me disant que j'avais donné naissance à sa femme. Je ne savais pas qu’un père pouvait accomplir un tel acte de barbarie. J'ai emmené ma fille à l'hôpital où elle a été soignée.

Femme âgée de 31 ans, violée par trois hommes
J’ai 31 ans. Ce jour-là, je me suis réveillé pour mener une journée habituelle. Mais ce jour-là j'ai été violée par trois hommes. J'ai eu mal et j’ai senti comme une blessure dans mon cœur. Je ne voulais le dire à personne car j’avais peur que les gens se moquent de moi. Mais j'ai trouvé le courage d’en parler à mon amie. Elle m'a conseillée d'aller à la clinique de MSF. J’y suis allé et on m'a donné des médicaments et un soutien psychologique. Cela a été utile et, maintenant, je me sens à nouveau comme un être humain.

Adolescente de 16 ans, violée par 10 hommes
C'était la nuit, j'étais allée voir l'enfant de ma tante qui était malade. Quand je suis arrivée, j’ai vu qu’ils étaient tous endormis. J'ai donc décidé de rentrer à la maison. Sur mon chemin, j'ai rencontré des jeunes qui m’ont suivi. Ils m’ont menacée avec un pistolet et m'ont entraînée dans une maison. Ils ont arraché mes vêtements. Ils ont commencé à me violer. Quand le cinquième homme a commencé, ils étaient 10, je me suis évanouie et je ne me souviens pas ce qui s'est passé ensuite. Je me suis réveillée à l'hôpital MSF. On m'a donné des médicaments contre le VIH/sida et les IST* et on m’a proposé un traitement pour prévenir les grossesses non désirées. J’attendais le résultat des analyses qui a été négatif. J’ai eu un suivi médical et psychologique. Cependant, je me sens toujours mal, je ne me sens pas comme une femme à nouveau, je me déteste, je déteste la vie...
* Infection sexuellement transmissibles

À lire aussi