Soyez là où votre don sauve des vies

Venezuela : aider les femmes à prendre en main leur santé sexuelle dans l'État de Bolivar

La salle d'attente de l'hôpital dans lequel les équipes MSF travaillent à Tumeremo, dans l'État de Bolivar. Venezuela.
La salle d'attente de l'hôpital dans lequel les équipes MSF travaillent à Tumeremo, dans l'État de Bolivar. Venezuela. © Jesus Vargas

Dans la ville de Tumeremo, une zone minière de l'État de Bolívar au Venezuela, les femmes ont difficilement accès à des méthodes de contraception et à des protections contre les maladies sexuellement transmissibles. Depuis novembre 2021, les équipes MSF travaillent dans l'hôpital José Gregorio Hernández, où elles fournissent, avec les autorités locales et le personnel de l'Institut de santé publique, des soins médicaux en santé sexuelle et reproductive.

« Mon mari travaille dans les mines, loin d'ici. Des fois, je vais passer un mois avec lui, raconte Jessica, qui vit à Tumeremo. Il nous envoie de l'argent, des fournitures et tout ce qu'il peut par l'intermédiaire d'amis. En attendant, ici, je fais des manucures et des travaux de nettoyage. »

Jessica fait partie des centaines de femmes qui vivent dans la ville de Tumeremo. Leurs histoires se répètent maison par maison, bloc par bloc. Jessica a eu son premier enfant à 14 ans. Le deuxième à 15 ans. Le troisième à 18 ans, puis elle a eu quatre autres enfants avant d'avoir 25 ans. Au total, elle a sept enfants. « Je ne pouvais pas continuer à étudier, j’ai dû rester à la maison pour m'occuper des enfants », déplore-t-elle.

Jessica et sa mère (à gauche sur la photo). Venezuela.
 © Jesus Vargas
Jessica et sa mère (à gauche sur la photo). Venezuela. © Jesus Vargas

Dans cette région, l'accès aux soins de santé sexuelle et reproductive est limité, et cette situation est aggravée par le coût élevé et parfois la rareté des méthodes contraceptives ou de prévention des maladies sexuellement transmissibles.

Au cours de leurs six premiers mois d’activité, les équipes MSF ont aidé plus de 1 000 femmes grâce à des consultations de planification familiale complètes, gratuites et confidentielles. Près de 90 % des femmes ont reçu une forme de contraception et plus de 70 % d'entre elles ont reçu une méthode contraceptive de longue durée.

Les équipes MSF de sensiblisation dans la ville de Tumeremo. Venezuela.
 © Jesus Vargas
Les équipes MSF de sensiblisation dans la ville de Tumeremo. Venezuela. © Jesus Vargas

Dans un effort conjoint avec les autorités hospitalières et avec des médicaments et du matériel médical donnés par MSF, les équipes reçoivent environ 20 patientes deux fois par semaine pour des consultations de santé sexuelle et reproductive. En outre, 10 femmes en moyenne sont dépistées chaque jour pour les maladies sexuellement transmissibles telles que la syphilis, le VIH et l'hépatite B, et des préservatifs sont fournis. L'équipe de promotion de la santé travaille également à l'hôpital et dans la communauté, informant sur les services et sensibilisant les gens à la prévention et au contrôle de la grossesse et des maladies sexuellement transmissibles.

Armando a accompagné sa femme à l'hôpital José Gregorio Hernández très tôt le matin après avoir reçu des informations du personnel de promotion de la santé de MSF sur les services de santé sexuelle et reproductive. « Ma femme voulait se faire poser un dispositif intra-utérin et quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé des dizaines de femmes qui attendaient, toutes avaient des rendez-vous, raconte Armando. Un mois plus tard, ma femme s'est fait implanter un dispositif. Ce jour-là, nous avons rencontré des jeunes du quartier, des amis et des voisins. Il y a un grand besoin. »

Selon Jusluis Rodríguez, gynécologue obstétricien pour MSF, l'impact de la consultation de planification familiale à l'hôpital a été très positif pour la communauté. « Savoir que nous pouvons aider autant de femmes à la clinique me motive à faire chaque jour de mon mieux pour les aider », conclut-il.

À lire aussi