[Podcast] Retour à Srebrenica

Srebrenica
© René Caravielhe

Découvrez le nouveau podcast hors-série de MSF sur le siège de Srebrenica et le massacre qui a suivi la chute de la ville. « Prises de parole publiques : Srebrenica » retrace les dilemmes auxquels nos équipes ont été confrontées sur place durant la guerre en Bosnie-Herzégovine dans les années 1990.

Prologue

Depuis sa création en 1971, Médecins Sans Frontières apporte une aide médicale aux populations qui en ont besoin dans nombre de situations extrêmement complexes. Les membres de notre personnel ont souvent été témoins de toutes sortes de crimes et d’abus. Ils ont pu mesurer les conséquences des enjeux politiques sur les vies des populations et celles, parfois mortelles, de l’inaction de la communauté internationale.

Chaque crise est différente. C’est pour cela que MSF a choisi de créer la collection des Etudes de cas sur les Prises de Parole publiques. Ce projet international s’intéresse aux crises au cours desquelles la prise de parole publique a fait l’objet d’un questionnement intense et difficile au sein de MSF.

Dans ce podcast, nous allons examiner en détail l’une de ces crises : le siège de la ville de Srebrenica et le massacre qui suivra la chute de cette ville, lors de la guerre de Bosnie, au cours des années 1990.

Episode 1 – Entrer dans l’enclave

Alors que l'ONU déclare la ville "zone de sécurité", la population musulmane piégée à l'intérieur de Srebrenica continue de vivre sous des bombardements constants. MSF commence à se demander si l'ONU peut vraiment assurer la protection des civils de la ville. 

Épisode 2 : Une prison à ciel ouvert

MSF est le seul acteur médical à Srebrenica. Mais contribue-t-elle à la stratégie des Serbes de Bosnie, agissant comme des médecins-geôliers ? Est-ce qu'appeler à l'évacuation de la ville encouragerait la politique de nettoyage ethnique ?

Épisode 3 : La chute de la « zone de sécurité »

Juillet 1995, c'est la chute de Srebrenica. Près de 8 000 personnes sont massacrées. Comment cela peut-il se produire dans une ville déclarée "zone de sécurité" par l'ONU ? Quels mécanismes nos équipes ont-elles mis en place pour dénoncer l'incapacité de l'ONU à protéger les civils ?

Épisode 4 : Pas d’accord de paix au détriment de la justice

Après la chute de Srebrenica, des milliers de personnes sont mortes, portées disparues ou dans des camps de réfugiés. Qui porte la responsabilité de cette inaction ? Que peut faire MSF pour que la paix ne se fasse pas au détriment de la justice ? 

Épisode 5 : Établir les responsabilités

La justice est lente. MSF France fait pression sur le parlement pour qu'il enquête sur le rôle de la France à Srebrenica. Est-ce vraiment le rôle d'une organisation humanitaire de demander une mission d'enquête parlementaire ? 

À lire aussi