Pakistan : MSF prend en charge des patients souffrant de diarrhée aqueuse aiguë

Centre temporaire de traitement de la diarrhée aqueuse aigue hôpital de Timergara  Septembre 2011
Centre temporaire de traitement de la diarrhée aqueuse aigue, hôpital de Timergara - Septembre 2011 ©P.K. Lee/MSF

Après la saison de la mousson au Pakistan, la province du Khyber Pakhtunkhwa a vu une augmentation du nombre de patients souffrant de diarrhée aiguë, pathologie causée par l’ingestion d'eau impure, l'insalubrité et les mauvaises conditions d'hygiène. Pour répondre aux besoins croissants, en collaboration avec le ministère de la Santé pakistanais, MSF a mis en place des centres temporaires de traitement. Entre juillet et octobre 2012, 2 840 patients ont été soignés.

A Timergara, 1 786 patients ont été pris en charge à l'hôpital de district, dont plus d'un quart étaient des enfants âgés de moins de cinq ans. Un centre de traitement de 20 lits a également été mis en place à l'hôpital d’Hangu. 1 054 patients y ont été soignés, dont un tiers étaient des enfants âgés de moins de cinq ans.

« L'accès à de meilleures installations sanitaires et à de l'eau potable est essentiel pour réduire la propagation des maladies d'origine hydrique. Bien que la diarrhée aqueuse aiguë soit une pathologie facilement soignable, elle peut se propager rapidement, c’est pourquoi prévenir est tout aussi important que traiter » explique le Dr Jacob Maikere, coordinateur médical MSF au Pakistan.

À l'hôpital de district de Timergara, MSF continue de fournir des soins médicaux et d’accueillir tous les patients nécessitant un traitement. Pour faire face à l’afflux de patients, nos équipes logistiques sont en train de construire une nouvelle extension qui ouvrira ses portes début novembre et sera attenante au bâtiment du service de la santé mère-enfant.

Depuis 2009, MSF soutient le service des urgences de l'hôpital de Timergara, y compris la salle de réanimation, des salles d'observation, et le bloc opératoire d'urgence. 1 200 patients sont pris en charge, chaque semaine, aux urgences, par les équipes médicales conjointes du ministère de la Santé et de MSF. Environ 100 interventions chirurgicales sont menées, chaque mois. MSF soutient également le service de la santé mère-enfant, propose des conseils psychologiques, fait de la promotion de la santé et gère la banque du sang de l'hôpital, ainsi que les services de stérilisation et de gestion des déchets.

Depuis 1986, MSF est présente au Pakistan auprès des populations locales et des réfugiés afghans victimes d’affrontements armés, du manque d’accès aux soins et de catastrophes naturelles. Les équipes MSF mènent actuellement des programmes médicaux d’urgence gratuits dans l’Agence de Kurram, dans les  provinces du Khyber Pakhtunkhwa (KPK), du Baloutchistan et du Sindh. Pour le financement de ses programmes au Pakistan, MSF n’accepte que des dons privés et refuse tout fonds institutionnel, gouvernemental ou militaire.

À lire aussi