Ouganda : 250 000 sud-soudanais réfugiés dans le camp de Yumbe

© MSF Janvier 2017

La guerre civile sud soudanaise, qui oppose les forces du gouvernement à celles de l’opposition, dure depuis plus de trois ans. À l’été 2016, un an après la signature d’un accord de paix, les combats ont repris de plus belle au Soudan du Sud, forçant des centaines de milliers de personnes à fuir vers l'Ouganda.

L'Ouganda s'est organisé pour accueillir dignement les réfugiés, mettant à leur disposition des parcelles de terrain et leur distribuant le nécessaire pour se construire des abris et cuisiner. Cet afflux massif de réfugiés a rapidement excédé les capacités d'accueil du pays. Mais la situation dans les camps ougandais se stabilise, offrant aux réfugiés, à défaut de la promesse d'un retour rapide dans leur pays, la possibilité de vivre en sécurité.

Quelques 250 000 réfugiés ont ainsi été installés dans le camp de réfugiés de Yumbe, où MSF offre des soins et met en place des points d’eau et latrines.

En arrivant dans le camp de Yumbe, les réfugiés venus du Soudan du Sud ont enfin pu recommencer à respirer. Ils ont quitté leur pays dans la hâte, en laissant tout derrière eux. Que ce soit sur la route ou dans leurs villages, tous ceux qui ont fuient rapportent les mêmes témoignages de violences, de viols, d’enlèvements. De l’autre côté de la frontière, la peur de tomber entre les mains d’hommes en armes a enfin cessé.

Consultez notre dossier consacré à la crise au Soudan du Sud

À lire aussi