MSF commémore la mort tragique de deux collègues en Somalie il y a un an

Andrias Karel Keiluhu ("Kace") et Philippe Havet
Andrias Karel Keiluhu ("Kace") et Philippe Havet ©MSF

C'est avec une profonde tristesse que Médecins Sans Frontières (MSF) commémore l’assassinat brutal, il y a un an, de deux de nos collègues, Philippe et Kace, à Mogadiscio, en Somalie.

Philippe Havet, coordinateur d’urgence belge de 53 ans, et Andrias Karel Keiluhu (“Kace”), médecin indonésien de 44 ans, travaillaient avec les équipes de MSF en Somalie pour fournir une assistance médicale d’urgence aux déplacés et aux populations locales touchées par le conflit qui affecte le pays.

"Philippe et Kace nous manquent énormément, souligne Christopher Stokes, Directeur général de MSF. Aujourd’hui, nous tenons à exprimer notre sympathie et nos sincères condoléances à leurs familles et à leurs amis.”

Suite à la mort tragique de nos collègues, MSF avait décidé de fermer deux grands centres médicaux dans la capitale somalienne. MSF continue néanmoins de gérer 10 projets à travers le pays et fournit une assistance médicale et humanitaire à des milliers de réfugiés somaliens dans des camps en Ethiopie et au Kenya.

Aujourd’hui, deux autres employées de MSF, Blanca Thiebaut et Montserrat Serra, restent détenues contre leur volonté en Somalie après leur enlèvement dans le camp de réfugiés de Dadaab, au Kenya, le 13 octobre 2011. MSF condamne une fois encore cet acte de violence et exige leur libération immédiate.

À lire aussi