Malawi : 10 ans d’antirétroviraux - Personne n’y croyait

10 ans d'ARV
10 ans d'ARV ©Isabelle Merny/MSF ; Création Sarah Imani/MSF

En août 2001, MSF introduit - gratuitement - les antirétroviraux (ARV) au Malawi. L’organisation est alors pionnière sur ce terrain où notre cohorte de patients VIH est la plus ancienne du pays.

A l’époque personne n’y croyait. Il fallait donc démontrer que ces médicaments pouvaient être apportés dans des contextes ruraux aux ressources économiques et sanitaires limitées ; que les ARV prolongeaient efficacement la vie et permettaient aux malades de retrouver leur autonomie ; que ces patients, majoritairement démunis et/ou illettrés, pouvaient prendre ces traitements, à vie.

MSF a relevé le défi. Depuis le lancement des ARV en 2001, nos équipes ont suivi plus de 52 000 patients. Aujourd’hui, plus de 55% de ceux qui ont commencé les ARV il y a 10 ans sont toujours activement suivis, vivants et en bonne santé.  En septembre 2011, MSF suit encore 30 000 personnes dans le programme. Toutes ne sont pas éligibles à l’initiation aux ARV, seules celles présentant une faible immunité sont mises sous traitement. Aujourd’hui, plus de 22 000 patients du district sont sous ARV, 12,5 % sont des enfants. Ces trois dernières années, environ 3 000 nouvelles personnes rejoignent notre cohorte chaque année. Avec une moyenne annuelle de 175  000 consultations médicales,  le programme de Chiradzulu est l'un des plus importants  en matière de VIH/sida à MSF.

MSF a pu prouver que lorsque le traitement est adapté aux conditions locales et soutenu par des ressources financières et humaines, les systèmes de santé ruraux peuvent offrir des soins complets et efficaces pour lutter contre le VIH/sida. Notre programme a permis à nombre de malades alités de se remettre sur pied et de recommencer à travailler. A l’image d’Esnart, Fred, Byson et Boniface. Pour eux et pour tous les autres patients, MSF s’est engagée à rester encore une nouvelle décennie au Malawi auprès des malades du VIH. 
 

Voir le film : "Malawi : 10 ans d'ARV - Personne n'y croyait"

 

Esnart

« Je suis triste pour mes amis décédés. Ils n’ont pas eu la chance comme moi d’obtenir ces  médicaments » Esnart, patiente MSF sous ARV depuis 2001
Lire son histoire

 

Fred« J’ai été l’un des premiers patients à être mis sous traitement, en août 2001. Depuis, ma santé s’est nettement améliorée. La maladie a fait marche arrière. Je travaille à nouveau. Ma vie est redevenue normale » - Fred, patient MSF sous ARV depuis 2001

En juillet 2002, dans le cadre de la 14ème conférence internationale sur le sida, à Barcelone, Fred Minandi témoignait de sa vie au quotidien. Lire son témoignage

 

Byson

 

« S’il n’y avait pas d’ARV, je serais mort aujourd’hui. Tant que je les prendrai, je vivrai » - Byson, patient MSF sous ARV depuis 2001

 

 

 

Boniface

 

« En 2001, j’ai appris que MSF donnait des ARV qui permettent de prolonger la vie des malades. Cela m’a encouragé à aller me faire dépister, en sachant que si j’étais séropositif, MSF m’aiderait » - Boniface, patient MSF sous ARV depuis 2001

 

 

À lire aussi