Les médiateurs MSF à la rencontre de nos donateurs et futurs donateurs

Photo article face à face avril 2014
Photo article face à face avril 2014 ©MSF

Vous les croisez parfois dans les rues de votre ville, les médiateurs de Médecins Sans Frontières sont de retour en 2015, dans le cadre de notre campagne nationale de sensibilisation et de collecte de fonds.

Prenez le temps d’aller à leur rencontre, d’échanger sur nos actions, nos programmes. Car ces hommes et ces femmes sont nos ambassadeurs auprès de vous, donateurs ou futurs donateurs, qui rendez possible notre engagement aux côtés des populations en détresse. Ils vous parleront de nos actions en situations d’urgence et vous feront découvrir nos programmes sur le plus long terme.

En 2013, 95,8% de nos ressources étaient d’origine privée. Cette indépendance financière, soutenue par près de 550 000 donateurs en France, nous permet de déployer, sans attendre, une assistance vitale aux populations en détresse, dans plus de 30 pays du monde. C’est pour poursuivre nos actions et développer notre capacité à agir auprès d’elles que Médecins Sans Frontières vient à votre rencontre.

Les donateurs, premiers maillons de la chaine humanitaire


Une équipe de médiateur début 2015 à Paris. © MSF

Plus de 350 000 donneurs réguliers nous apportent à ce jour une aide essentielle, puisque ce sont eux qui nous permettent :

  • De répondre aux urgences, en soignant les populations victimes de conflits comme c’est le cas aujourd’hui par exemple en Jordanie auprès des réfugiés syriens ou au Soudan du Sud.
  • De traiter efficacement la malnutrition infantile, le paludisme et de prendre en charge les victimes de violences sexuelles, comme en République centrafricaine ou au Mali.
  • De répondre à une urgence qui peut se prolonger et de pallier le manque de structures hospitalières comme en République démocratique du Congo ou au Pakistan.
  • De traiter les personnes ayant contracté le VIH/sida et de se battre pour que les traitements antirétroviraux restent accessibles, comme au Malawi ou au Kenya.
  • D’agir pour la santé des femmes enceintes et des nouveau-nés, comme en Afghanistan ou en Côte d’Ivoire.


Retrouvez-les :

  • En avril : en Rhône-Alpes (Annecy, Chambéry, Aix-les Bains, Grenoble et sa région, Valence, Montélimar), à Toulouse, à Caen (et sa région) ainsi qu’à Nancy, Metz et leurs environs
  • En mai : à Bordeaux, dans le Sud-Ouest de la France (Aquitaine, Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon), à Paris et en Île de France.


► Retrouvez les portraits et les témoignages de nos recruteurs

Nos donateurs partagent leur engagement à nos côtés

► En savoir plus sur notre transparence financière et l’utilisation de nos fonds

À lire aussi