URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Inondations en Libye : les équipes MSF en route vers Derna avec du matériel médical

Un logisticien MSF supervise un convoi de matériel médical à destination de Derna. Misrata. Libye.
Un logisticien MSF supervise un convoi de matériel médical à destination de Derna. Misrata. Libye. © MSF

Dans l’est de la Libye, la ville côtière de Derna a été lourdement touchée par des inondations suite au passage de la tempête Daniel dans la nuit du 10 au 11 septembre. Le bilan matériel et humain s’annonce très lourd. Les équipes MSF, qui ne sont pas opérationnelles dans cette partie du pays, ont envoyé un convoi de matériel médical.

Le 13 septembre, une équipe MSF est arrivée à Tobrouk depuis Misrata, en direction de la ville de Derna, qu’elle devrait atteindre aujourd’hui. MSF est en contact avec le Croissant rouge libyen, principal acteur de l’aide humanitaire à Derna. Le matériel envoyé contient 400 sacs mortuaires, 200 kits médicaux, comprenant notamment du désinfectant, des compresses, des bandages et de quoi réaliser des points de suture, ainsi que 250 kits pour la prise en charge de blessés, avec des gants, des antibiotiques, des pansements ou encore des masques chirurgicaux.

« Les dernières estimations dont nous avons eu connaissance, et qui semblent se confirmer, font état de plus de 5 000 morts, 10 000 disparus, et 30 000 déplacés. C’est un bilan catastrophique, précise Matthieu Chantrelle, Responsable adjoint des programmes MSF sur la Libye. Les besoins sur place, notamment au niveau de la prise en charge des blessés, de la santé mentale, ou au niveau des abris, paraissent importants. Pour l’instant, notre première difficulté est d’accéder à Derna, car aujourd’hui, la ville est coupée en deux à cause des inondations. »

Selon les informations recueillies par MSF, une solidarité locale s’est déjà mise en place, comme cela peut arriver suite à ce type de catastrophe naturelle. Néanmoins, en raison de l’ampleur des dégâts, l’association suspecte une destruction des structures médicales et en conséquence des besoins importants dans le domaine de l’accès aux soins de santé, notamment pour les dizaines de milliers de personnes déplacées.

À lire aussi