Soyez là où votre don sauve des vies

Ehpad : face à la Covid-19, « de plus en plus de soins, de moins en moins de personnel »

EhpadSudInterventions
Depuis novembre 2020 nos équipes d’intervention ont accompagné 26 établissements confrontés à la Covid-19 © MSF

Mobilisée depuis avril 2020 aux côtés des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), dont les résidents représentent plus de quatre décès sur dix liés à la Covid-19 cette année en France, MSF intervient actuellement dans 11 départements en Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie.

Depuis novembre 2020, nos équipes d’intervention constituées de médecins, d’infirmiers, de psychologues et de promoteurs de la santé ont accompagné 26 établissements confrontés à la Covid-19 pour prêter main-forte au personnel et renforcer la prise en charge médicale. 

« Nous proposons un appui aux Ehpad en travaillant en immersion avec leur personnel, en s’adaptant à la situation épidémique et au contexte de chaque établissement », explique Carla Melki, coordinatrice du projet dans les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie. 

Lorsque des premiers cas de Covid-19 apparaissent dans une structure, l’intervention de MSF se concentre sur la réorganisation de l’espace, les mesures d’hygiène et de protection du personnel et des résidents. Si le nombre de cas augmente, il s’agit alors de renforcer les soins et le suivi médical. Les équipes MSF accompagnent également les Ehpad en mettant en place des stratégies de sortie d’épidémie et de déconfinement. Soutenir la communication avec les familles et l’organisation de visites demeure un pilier essentiel dans toutes ces situations.  

D’un lieu de vie à une structure de soins

Confrontés au virus qui se propage, les Ehpad doivent s’adapter et modifier leur fonctionnement habituel sur un laps de temps très court, en basculant d'un lieu de vie vers une structure de soins beaucoup plus médicalisée. 

Ce basculement s’opère souvent alors que les besoins médicaux des résidents augmentent et que les ressources humaines de l’établissement sont en sous-effectif, le personnel étant lui aussi touché par le virus. 

« De plus en plus de soins techniques, de moins en moins de personnel », résume ainsi Stéphanie Audard, une cadre de santé dans un Ehpad soutenu par MSF et situé à Baillargues, en région Occitanie. 

Si les régions du Sud de la France ont été relativement moins touchées par la première vague de l’épidémie en France, par rapport à l’Ile de France et au Grand Est, elles ont subi de plein fouet l’épidémie qui s’est propagée à l’ensemble du territoire ces dernières semaines. 

« L’épuisement d’une partie du personnel des Ehpad que nous rencontrons en Provence-Alpes-Côte d’Azur fait écho à la détresse observée plus tôt dans l’année auprès de ceux de la région parisienne, alerte Dr Thomas Lauvin, responsable du programme Ehpad chez MSF. Ils ont vécu des expériences parfois traumatisantes, entraînant des séquelles telles que des flashbacks, des troubles du sommeil et des psycho-traumatismes, qui nécessitent d’être prises en charge pour éviter des troubles plus graves. » Pour soutenir le personnel des Ehpad, MSF organise des groupes de parole et un soutien psychologique dans les établissements qui le souhaitent.

Plus de 62 000 personnes sont mortes des suites de la Covid-19 en France depuis mars 2020, dont 19 195* dans des Ehpad et établissements médico-sociaux. Soutenir le personnel des Ehpad et leur permettre d’apporter le meilleur accompagnement possible aux résidents doit être une priorité de la réponse à la crise sanitaire en cours.

* Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees

À lire aussi