Opération

France : face à la Covid-19, assistance aux personnes précaires et soutien aux hôpitaux

© Agnes Varraine-Leca/MSF

En France, Médecins Sans Frontières soutient la prise en charge des personnes touchées par le Covid-19. Les équipes interviennent dans les établissements de santé et auprès des populations vulnérables vivant à la rue, comme les migrants et les sans domicile fixe.

Que fait MSF en France face à la pandémie de Covid-19 ? Pierre Mendiharat, directeur adjoint des opérations, détaille les activités de MSF qui se mettent en place autour de trois volets : l'appui aux populations précaires, l'appui aux structures de santé, centres de soins ou hôpitaux, et l'appui aux EHPAD.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Début avril, la France comptait près de 100 000 cas confirmés Covid-19 et 9 000 morts. Le Grand Est et l’Ile de France sont les deux régions particulièrement affectées par la pandémie : les hôpitaux y fonctionnent à plein régime, notamment les services de réanimation dont les places sont limitées. Des références sont effectuées d’une région à l’autre pour désaturer les établissements de santé et leur permettre de faire face à l’afflux de patients. 

Les personnes en situation précaire, comme les populations migrantes et les sans-abris, sont particulièrement vulnérables au virus. Avec l’apparition du coronavirus, leur accès aux soins s’est réduit : les acteurs médicaux sont moins présents sur le terrain, faute d’équipements de protection et de personnel, et un nombre important de permanences d’accès aux soins de santé (PASS), vers lesquelles ils s’orientaient, a fermé. Les conditions de vie des personnes à la rue sont propices à la propagation du virus et ne leur permettent pas de s’en protéger, ni de mettre en place les mesures barrières lorsqu’ils sont malades. 

Notre intervention

Les équipes MSF soutiennent les hôpitaux dans la prise en charge des patients affectées par le Covid-19. À Reims, une structure sous tente a été installée pour augmenter temporairement la capacité du service de réanimation du CHU de la ville, avec 12 lits supplémentaires. Elles ont également appuyé les équipes de l'hôpital Henri-Mondor à Créteil.

MSF est actuellement en contact avec certains EHPAD afin d’évaluer les besoins dans ces structures où vivent des personnes âgées, particulièrement vulnérables. 

Une clinique mobile continue de circuler dans Paris et sa banlieue afin d’assurer des soins de santé primaires aux populations en situation précaire, vivant dans la rue ou dans des hébergements temporaires, et identifier les cas potentiels de coronavirus de manière à les accompagner médicalement. Une équipe se rend également dans les lieux d’hébergement d’urgence réquisitionnés par les autorités pour soigner ceux qui en ont besoin et isoler les personnes présentant les symptômes du coronavirus.

En région parisienne, à Châtenay-Malabry et à Aulnay-sous-bois, les équipes fournissent une assistance médicale dans des « centres Covid+ » mis en place pour isoler et héberger les plus précaires infectés par le Covid-19. MSF est aussi intervenue dans un centre Covid pour les femmes isolées et les familles à Paris, avec un soutien sur le contrôle et la prévention des infections.

Enfin, l'association vient en appui à deux centres de diagnostic et d'orientation Covid-19 qui ont été installés dans les quartiers Nord de Marseille.

Ressource

Rapport analytique d'Outreach dans le cadre du projet Urgence COVID et Populations Précaires et Île de France, réalisé en juin 2020 par Jean-François Véran et Marianne Viot