URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Dossier Haïti : des besoins en chirurgie reconstructive et répatrice

Une équipe chirurgicale à Haïti  janvier 2010
Une équipe chirurgicale à Haïti - janvier 2010 © Julie Remy

Les équipes médicales de MSF ont soigné en priorité les traumatismes physiques mais très rapidement un soutien psychologique a été proposé aux patients hospitalisés, puis plus largement à la population de Port-au-Prince et des autres zones détruites par le tremblement de terre (Léogâne, Jacmel).

Les équipes chirurgicales de MSF actuellement à Port-au-Prince comptent plusieurs spécialistes, notamment en orthopédie mais aussi en chirurgie plastique. Après des années de pratique de la chirurgie réparatrice et esthétique, le docteur Maria Adèle Dammacco a rejoint les équipes d'urgence à Port-au-Prince en février, pour soigner les personnes blessées lors du tremblement de terre. Elle revient sur cette mission, avant d'en effectuer une deuxième en juillet.

Quel peut être le rôle d'un chirurgien plasticien pour des blessés ?

La chirurgie plastique est une spécialité chirurgicale bien définie. Le terme "chirurgie plastique" englobe l'aspect reconstructeur, le pôle purement plastique et la dimension esthétique. En termes simples, la chirurgie plastique consiste à réparer un trou causé par la perte de peau ou de muscle, par l'utilisation de tissus sains prélevés sur le corps du patient (greffes ou lambeaux). En plus, il ne faut pas oublier d'autres moyens de traitement des plaies comme la cicatrisation naturelle dite « dirigée ». Il s'agit d'une méthode de couverture des pertes de substances cutanées. La plaie n'est pas laissée seulement à son évolution spontanée mais elle est soignée de façon particulière par des pansements spécifiques.

À lire aussi