Choléra en Haïti : Augmentation des cas dans le nord

Photo gymnase Haïti traitement choléra décembre 2010 Aurélie Lachant
Photo gymnase Haïti traitement choléra décembre 2010, Aurélie Lachant ©MSF

Si le nombre de cas se stabilise à Port-au-Prince, MSF constate que l'épidémie de choléra continue de s'étendre dans le nord d'Haïti et dans de nouvelles régions plus au sud. Les zones rurales sont particulièrement vulnérables. Les équipes MSF ouvrent de nouvelles structures pour soigner les personnes vivant dans ces zones difficiles d'accès.

La situation est particulièrement critique dans le nord du pays, où l'épidémie de choléra s'est étendue ces deux dernières semaines. Aujourd'hui, les équipes MSF gèrent des centres de traitement du choléra (CTC) dans les villes de Cap Haïtien et Port-de-Paix. Dans le département du nord, MSF reçoit 380 patients par jour, dont 200 à Cap Haïtien. A Port-de-Paix, dans le nord-ouest, plus de 100 patients sont admis chaque jour et MSF a augmenté sa capacité d'hospitalisation jusqu'à 130 lits.

« Nous ne voyons souvent que la partie émergée de l'iceberg car on sait qu'il y a des personnes qui meurent de choléra dans les communautés rurales », explique le Dr David Schrumpf, qui dirige les équipes itinérantes MSF dans la région du Nord. « Nous essayons de les atteindre, en voiture, à moto ou parfois à pied, pour installer des points de réhydratation orale, voire des unités de traitement. L'objectif est d'offrir aux populations plus éloignées un meilleur accès aux soins médicaux mais aussi de permettre aux malades de se réhydrater sur la route menant aux premières structures de soins. »

Stabilisation à Port-au-Prince et dans le centre du pays

Dans la capitale, Port-au-Prince, le nombre de cas de choléra reste élevé mais, globalement, le nombre d'admissions dans les 13 centres de traitement de MSF se stabilise. Au total, 14 000 personnes ont été soignées, dont 1 800 la semaine passée, dans la capitale haïtienne. Dans l'Artibonite, où l'épidémie à commencé il y a huit semaines, le nombre de cas de choléra régresse: 870 au cours des sept derniers jours, et 21 000 au total depuis le début de l'épidémie.

Ouverture de nouvelles structures dans le sud

Suite à une augmentation des cas de choléra dans plusieurs zones du sud du pays, MSF met en place des centres de traitement. C'est le cas notamment dans le Sud, à Léogâne et Jacmel, et dans le Sud-Ouest, aux Cayes et à Jérémie.

« Dans les zones qui n'avaient pas encore été touchées par l'épidémie, la population a vraiment peur », raconte Alan Lefebvre, coordinateur d'urgence MSF. « La population craint qu'en construisant un centre de traitement du choléra, nous amenions la maladie dans la communauté. Le défi, c'est d'informer, de sensibiliser, de démontrer qu'on est là pour soigner les malades et que cela fonctionne. »

Entre le 22 octobre et le 5 décembre, MSF a soigné plus de 51 000 personnes présentant des symptômes du choléra en Haïti, dont 1 100 par jour au cours de la dernière semaine. MSF dispose à présent d'une capacité d'accueil de plus de 3 300 lits dans 40 structures de traitement du choléra à travers le pays.
Plus de 4 000 employés haïtiens travaillent aux côtés de 260 expatriés en réponse à l'épidémie de choléra. MSF a importé 770 tonnes de fournitures médicales et logistiques dans le pays.

Dossier spécial choléra Haïti

Consultez notre dossier consacré à l'épidémie de choléra en Haïti.

À lire aussi