Projection-débat sur le Yémen autour du documentaire «Aden, une ville en guerre» à Toulouse

Bombardements à Aden MSF reçoit les blessés Benoit Finck/MSF
Bombardements à Aden, MSF reçoit les blessés © Benoit Finck/MSF ©Benoit FInck/MSF

L'antenne MSF de Toulouse vous invite à la projection du documentaire « Aden, le quotidien d'une ville en guerre » produit par Médecins Sans Frontières, précédé de la projection du documentaire « Le siège d’Aden » produit par Vice News, le 12 octobre au cinéma Utopia, à Toulouse.

Quelques mots de Benoît Finck, le réalisateur :
« Au mois de mars 2015, la ville d'Aden est assiégée et son accès est très difficile. C'était alors un bastion tenu parla Résistance du Sud dans un pays majoritairement conquis par les Houthis. Toutes les routes pour y parvenir étaient alors strictement contrôlées par des check points. Pour nous, la seule porte d'entrée est maritime. Encore fallait-il avoir l'accord des deux parties, car un côté de la baie d'Aden est tenue par les Houthis, l'autre par la Résistance du Sud. Non moins important, il fallait aussi trouver un bateau qui accepte de faire la traversée Djibouti-Aden, vu les risques encourus. L'équipe de Médecins Sans Frontières, conjointement avec la Croix-Rouge, y est parvenue en négociant un saufconduit aux conditions strictes – transporter uniquement du personnel humanitaire et des médicaments - et entrouvant un bateau, plus habitué aux sorties de plongée sous-marine qu'à la navigation en haute mer, qui a accepté de faire une traversée hebdomadaire. Ce bateau a été, jusqu’en août, l'unique moyen pour MSF d'arriver ou de quitter Aden. Chaque semaine, des équipes de MSF ou de la Croix-Rouge mais aussi des médicaments ou des équipements médicaux ont ainsi pu être acheminés.
Arrivés au port d'Aden, nous étions attendus par une famille qui était là depuis plusieurs jours pour tenter de partir. Ils devaient fuir cette ville et espéraient pouvoir embarquer sur le bateau de MSF. Ils savaient que c'était leur unique option. Le père, qui essayait de négocier l'embarquement de sa famille, était très sympathique. Il tentait de plaisanter. Or nous savions qu'il était impossible de les accueillir. Les accords obtenus pour ce bateau n'autorisaient pas le transport de réfugiés. De la voiture qui me conduisait du port à l'hôpital où j'allais passer une semaine, j'ai regardé cette famille rester à quai alors que le bateau retournait à Djibouti. Ne pouvant leur offrir les moyens d'un exil, il était essentiel pour moi de leur offrir un moyen de s'exprimer et de raconter leur situation. C'est ainsi que le film a commencé à prendre forme. Je n'ai jamais retrouvé cette famille, mais j'en ai croisé d'autres à qui j'ai voulu donner la parole. »

Teaser du documentaire « Aden, une ville en guerre »

La projection sera suivie d’un débat en présence de :
- Benoît Finck, réalisateur
- Hakim Khaldi, coordinateur de projet Médecins Sans Frontières

Infos pratiques :
Lundi 12 octobre à 20h30
Cinéma Utopia Toulouse
24 rue Montardy - 31000 Toulouse
Places en prévente dès le 25 septembre au tarif unique de 4€

En savoir plus sur nos activités au Yémen

À lire aussi