Opération

RDC : prise en charge des personnes affectées par le VIH/Sida

07 février 2018
© Kris Pannecoucke

Médecins Sans Frontières offre une prise en charge aux personnes affectées par le VIH/Sida en République démocratique du Congo.

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent notamment à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo et à Goma, à l’est du pays.

Le Dr Pulcherie et le Dr Zola vérifient des radiographies au Centre Hospitalier Roi Baudouin à Masina, Kinshasa, République démocratique du Congo. Juin 2017.
 © Kris Pannecoucke
Le Dr Pulcherie et le Dr Zola vérifient des radiographies au Centre Hospitalier Roi Baudouin à Masina, Kinshasa, République démocratique du Congo. Juin 2017. © Kris Pannecoucke

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

La République démocratique du Congo fait partie des pays avec un faible taux de personnes affectées par le VIH/Sida : 0,7 % des adultes de 15 à 49 ans seraient séropositifs (ONUSIDA, 2016). Néanmoins, le niveau d’accès très faible aux soins et le coût des traitements, qui devraient normalement être gratuits selon les lois en vigueur dans ce pays, rendent difficiles le dépistage et le traitement de la maladie. Dans l’hôpital MSF de Kinshasa, les équipes de l’association reçoivent ainsi de nombreuses personnes avec un stade très avancé de la maladie. Près de 30 % de ces personnes meurent peu de temps après leur admission.

Après une exploration menée dans différentes régions de la RDC, Médecins Sans Frontières décide d’ouvrir un projet à Goma en 2015, dans la région du Nord-Kivu, à la frontière rwandaise pour améliorer la prise en charge des personnes affectées par le VIH/Sida.

Notre intervention

À Kinshasa, Médecins Sans Frontières travaille dans l’hôpital de référence à l’amélioration de la prise en charge des personnes affectées par le VIH/Sida à un stade avancé de la maladie, dans un contexte d’accès très faible aux traitements antirétroviraux, ainsi qu’à la mise en place de stratégies pour assurer un meilleur suivi des personnes sous traitement.

Depuis 2015 à Goma, Médecins Sans Frontières soutient le programme national de lutte contre le VIH/Sida des autorités sanitaires de la République démocratique du Congo. L’association soutient cinq centres de santé de la ville de Goma, qui prennent en charge les personnes atteintes du VIH/Sida : l’hôpital général de Virunga, les centres de santé de référence de Kahembe et de Carmel, l’hôpital militaire, et l’hôpital Heal Africa, spécialisé dans la prise en charge des enfants. Les équipes n’assurent pas directement les soins mais offrent un appui organisationnel et technique ainsi que des formations aux personnels locaux. L’objectif est d’améliorer le dépistage, le traitement et la rétention dans le circuit des soins des patients atteints du VIH/Sida. Une partie importante du projet est dédiée à la sensibilisation et aux activités communautaires (par exemple animations de groupes de support ou suivi des patients qui ont abandonné le traitement).