Nigéria : réponse à la crise nutritionnelle
© Benedicte Kurzen/NOOR
Opération

Nigeria : réponse à la crise nutritionnelle dans le nord-ouest

4 mai 2022

Depuis 2021, Médecins Sans Frontières renforce les activités de prise en charge des enfants atteints de malnutrition aiguë à Katsina, Zamfara et Kebbi pour faire face à une grave crise nutritionnelle dans le nord-ouest du Nigeria.
La région connaît une escalade des violences et de la criminalité sans précédent.

Nigeria, « La peur au ventre » | MSF France [DOCUMENTAIRE]

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Le Nord-Ouest du Nigeria est une région fragile en termes d’insécurité alimentaire, de malnutrition infantile et d’accès aux soins, notamment pour les enfants. Au cours des cinq dernières années, le banditisme et les conflits locaux ont dégénéré en une spirale de violence particulièrement meurtrière pour les populations. Les kidnappings, pillages, viols et assassinats connaissent une hausse exponentielle. En 2021, en moyenne dix personnes étaient tuées par jour dans la région, et la majorité des personnes kidnappées à travers le pays le sont au nord-ouest. Cette hausse généralisée de la violence a poussé des centaines de milliers de personnes à quitter les zones rurales de la région.

Entre les mois de juin et septembre 2021, le programme médico-nutritionnel de Madarounfa, une zone dans le sud du Niger frontalière du Nigeria, a enregistré une affluence record du nombre d’enfants pris en charge venant de l’Etat de Katsina : leur nombre a augmenté de 58% par rapport à 2020. Les enfants nigérians représentaient aussi plus de la moitié des admissions pour malnutrition aiguë sévère associée à des complications aux urgences de l’hôpital de district de Madarounfa, au Niger. Il était donc primordial de pouvoir accéder au côté nigérian de la frontière, pour évaluer les besoins et prendre en charge les enfants plus près de leur lieu de vie, ce qui a amené à l’ouverture du projet d’urgence de Katsina.

Notre intervention

MSF travaille en partenariat avec le ministère de la Santé nigérian pour gérer un centre nutritionnel thérapeutique hospitalier d’une capacité de 115 lits dans la ville de Katsina, ainsi que six centres nutritionnels thérapeutiques ambulatoires répartis dans les localités de Katsina, Jibia et Mashi. En avril 2022, plus d’un millier d'enfants sont admis dans le programme chaque semaine, alors qu’il s’agit habituellement de la période de l'année où les admissions pour malnutrition ne sont pas les plus hautes : elles connaissent un pic lors de la période de soudure agricole.

Par ailleurs, MSF mène également des activités pédiatriques et nutritionnelles dans l'État de Zamfara, avec trois centres nutritionnels thérapeutiques hospitaliers dans les localités d'Anka, Shinkafi et Zurmi, et douze centres nutritionnels thérapeutiques ambulatoires répartis sur l’ensemble de l'État. Nous avons également lancé en avril 2022, en partenariat avec les autorités sanitaires de l’Etat de Kebbi, un nouveau projet pédiatrique et nutritionnel dans les localités de Karaye et Maiyama.

Les décryptages liés

Les dernières actualités de l’opération