Opération

Côte d'Ivoire : soutien aux structures de santé et prévention contre la Covid-19

© Jean-Christophe Nougaret/MSF

Depuis mi-mars, les équipes de Médecins Sans Frontières ont mis en place des activités de réponse à la pandémie de coronavirus en Côte d'Ivoire, à Abidjan et Bouaké, la deuxième ville du pays.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Face à la propagation du Covid-19, les autorités ivoiriennes ont rapidement pris des mesures de restriction de mouvements, comme dans la plupart des pays voisins. 

La priorité pour MSF est actuellement de maintenir le fonctionnement de ses activités dans le pays et de se coordonner avec les autorités sanitaires locales pour offrir son soutien dans la prévention et la gestion des personnes affectées par le coronavirus. 

La disponibilité des tests étant réduite, la sensibilisation aux mesures d’hygiène et de protection au sein de la population est cruciale pour limiter la propagation de la pandémie. La mise en place de formations au contrôle et à la prévention des infections au sein des établissements de santé est essentielle et permet de protéger le personnel de santé. 

Notre intervention

MSF intervient à Abidjan et à Bouaké, afin de se préparer à la prise en charge de patients contaminés par le Covid-19, d'assurer la protection du personnel de santé et d’informer la population aux mesures barrières. 

À l'aéroport d’Abidjan, MSF a soutenu le ministère de la Santé pour le dépistage et les références de personnes présentant les symptômes du coronavirus. L'équipe, composée de médecins et d’infirmiers, a examiné plus de 800 passagers en provenance d'Europe, d'Asie et des États-Unis en quatre jours fin mars, afin d’identifier les cas potentiels de coronavirus.

À Bouaké, MSF évalue la capacité de prise en charge des cas de Covid-19, dans l’éventualité où l’épidémie viendrait à se déclarer dans cette partie du pays. Des activités de formation des agents de santé et de dépistage dans les différents points d'entrée de la ville sont en cours. 

Des activités concernant l’eau, l’hygiène et l’assainissement sont également mises en place, notamment des points de lavage supplémentaires dans plusieurs centres de santé ainsi qu’au centre hospitalier universitaire de la ville.