Opération

Biélorussie : prise en charge des personnes affectées par la tuberculose

© Victoria Gendina/MSF

Médecins Sans Frontières soutient la prise en charge aux personnes affectées par la tuberculose en Biélorussie.

Les équipes de Médecins Sans Frontières soutiennent le ministère de la Santé biélorusse dans des centres de traitement contre la tuberculose.  

 

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. Avec 10 millions de personnes atteintes en 2016 et 1,7 million de personnes qui en sont mortes la même année, elle est aussi la principale cause de mortalité chez les personnes atteintes de VIH.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

La Biélorussie fait partie des 30 pays les plus touchés par la tuberculose multirésistante et on compte chaque année près de 38 nouveaux cas pour 100 000 habitants, un taux extrêmement élevé (OMS, 2017).

Pour lutter contre la tuberculose dans ce pays, Médecins Sans Frontières lance en 2015 un programme en collaboration avec le ministère de la Santé afin d’introduire de nouveaux médicaments - la bédaquiline et le delamanide - fournis dans le cadre du projet EndTB, dont MSF est partenaire. Les traitements contre la tuberculose pourraient ainsi être plus courts, moins toxiques et plus efficaces. Médecins Sans Frontières a également identifié les troubles liés à la consommation d’alcool comme étant l’un des principaux facteurs de risques en matière d'adhésion au traitement.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières soutient le ministère de la Santé dans quatre structures de traitement de la tuberculose : le Centre républicain scientifique et pratique pour la pneumologie et la tuberculose, les premier et deuxième dispensaires municipaux de lutte contre la tuberculose de Minsk et l’hôpital municipal de traitement de la tuberculose de Volkovichi, dans la région de Minsk.

Les équipes de Médecins Sans Frontières offrent également un soutien psychosocial aux patients atteints de tuberculose pour les aider à poursuivre leur traitement.