Soyez là où votre don sauve des vies

RDC - Médecins Sans Frontières reprend ses activités dans les camps de déplacés d'Ituri et témoigne d'une situation sanitaire alarmante.

MSF a repris ses activités dans les camps de déplacés d'Ituri (RDC). L'organisation humanitaire les avait suspendues le 25 février dernier à cause de la dégradation des conditions de sécurité pour accéder aux populations déplacées.
© Hugues Robert, mars 2005

MSF a repris ses activités dans les camps de déplacés d'Ituri (RDC). L'organisation humanitaire les avait suspendues le 25 février dernier à cause de la dégradation des conditions de sécurité pour accéder aux populations déplacées.

Dans le camp de Tché, les équipes de MSF témoignent d'une situation sanitaire alarmante, 8 jours seulement après avoir suspendu leurs activités. Au moins 25 personnes sont mortes au cours des 6 derniers jours, totalement privées d'assistance médicale jusqu'à aujourd'hui. Selon Patrick Barbier, Chef de Mission de MSF dans le district d'Ituri, " le camp est dans un état sanitaire lamentable et continue de s'agrandir avec l'arrivée récente de 200 à 300 nouvelles personnes. De nombreux malades souffrent de diarrhées et les conditions sanitaires dans le camp se sont considérablement dégradées. " Des viols, y compris des viols en bandes organisées, continuent de se produire en grands nombres dans la région. Sur le seul camp de Tché, 6 nouveaux cas de viols ont été enregistrés. La population générale du camp approche maintenant les 10'000 personnes.

Dans le camp de Kakwa situé au nord-est de Bunia, en bordure du Lac Albert, une autre équipe de MSF a, elle aussi, été confrontée à une situation sanitaire désastreuse. De nombreux cas de diarrhées sévères avec déshydratation ont été constatés, restés sans attention depuis plusieurs jours. Une femme victime d'un accouchement avec complications et ayant perdu une grande quantité de sang depuis 2 jours, est décédée durant son transfert à l'hôpital de Bunia. Entre 2 et 3 décès par jour ont été enregistrés dans ce camp qui compte une population de 5000 personnes indiquant un taux de mortalité très élevé. L'équipe de MSF a mis en place un centre de nutrition pour venir en aide aux cas de malnutrition modérée et sévère. Un centre de soin a également été mis en place à Tchomia, situé sur la rive ouest du Lac Albert.

Vendredi, une troisième équipe médicale s'est rendue au village de Loga, à environ 30 kilomètres au nord-est de Bunia, où une opération de la MONUC a eu lieu le 1er mars 2005, jour de marché. Une population visiblement choquée a accueilli notre équipe dans cette petite localité commerçante qui a été partiellement détruite. Aucun blessé n'a été trouvé hier lors de cette visite. Cependant samedi matin, 5 mars 2005, les membres de la communauté locale ont indiqué à MSF que plusieurs blessés se cachaient toujours dans la forêt et craignaient pour leur sécurité.

Depuis juin 2003, les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans le district d'Ituri dans le nord-est de la République Démocratique du Congo. Elles participent aux efforts d'assistance aux populations déplacées victimes des combats entre factions rebelles qui ravagent la région. Il y a aujourd'hui 20 expatriés (dont 9 affectés à la mission d'urgence) et plus de 300 employés nationaux qui viennent en aide à ces populations et dans le cadre d'une structure hospitalière à Bunia et grâce à des cliniques mobiles.

Voir MSF en Ituri
 

À lire aussi