Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

Pian : Campagne de traitement de masse chez les populations pygmées akas (Congo-Brazzaville)

Logo Médecins Sans Frontières

Les populations akas du Nord du Congo, ostracisés dans leur pays depuis de nombreuses années ont un accès aux soins quasi nul et souffrent encore d’une maladie oubliée de tous : le pian.

Maladie infectieuse due à une bactérie qui se présente sous forme de lésions cutanées très contagieuses, le pian a ravagé l’Afrique dans les années 1950, mais les traitements de masse n’ont pas suffi à l’éradiquer définitivement. La maladie perdure dans certaines zones inter-tropicales. Sans traitement, elle peut attaquer les os, les cartilages et les articulations et provoquer ainsi des déformations irréversibles.

Découvrant la présence de cette maladie lors de ses consultations médicales menées dans le district de Bétou, Médecins Sans Frontières décide d’aller soigner ces communautés minoritaires là où elles vivent, c’est-à-dire au coeur de la forêt.

Le traitement prodigué tient compte des dernières recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui préconise un antibiotique facile à administrer et qui permet d’éradiquer la maladie. Une seule dose orale d’azithromycine suffit en effet à guérir le pian.

Alors que le pian persiste sous des formes latentes, la stratégie consiste en un traitement universel, c’est-à-dire en traitant l’ensemble de la population. Cette campagne est une première mondiale avec ce nouveau traitement.

À lire aussi