URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Niger : MSF cesse ses activités à Dabaga, au nord d’Agadez

Lundi 22 octobre au matin, les six membres de l'équipe MSF qui se rendaient dans deux voitures d'Agadez à Dabaga, ont été attaqués sur la route par cinq hommes dont un armé. Les agresseurs se sont emparés des véhicules et du matériel. Notre équipe a pu rejoindre à pied le village le plus proche puis revenir à Agadez.

Lundi 22 octobre au matin, les six membres de l'équipe MSF qui se rendaient dans deux voitures d'Agadez à Dabaga, ont été attaqués sur la route par cinq hommes dont un armé. Les agresseurs se sont emparés des véhicules et du matériel.

Notre équipe a pu rejoindre à pied le village le plus proche puis revenir à Agadez.

Suite à cet incident violent, nous avons pris la décision d'interrompre notre intervention à Dabaga et dans la région, car les conditions de sécurité ne nous permettent pas de mener à bien nos activités pour les populations de cette zone. De plus, cet incident fait suite à un premier vol de véhicule, le 16 octobre, sur la même route empruntée par l'équipe pour se rendre à Dabaga.


Alors que nous allions porter plainte pour le vol de véhicule et pour l'agression dont a été victime notre équipe, le Gouverneur de la région d'Agadez nous a officiellement demandé « de surseoir à toute activité dans la région d'Agadez ». Les six membres de l'équipe MSF d'Agadez – un médecin, une infirmière, un logisticien, un pharmacien et deux chauffeurs - sont rentrés sur Niamey mardi 23. Nos activités à Dabaga sont interrompues.

A Dabaga, dans la région de l'Aïr, à une cinquantaine de kilomètres au nord d'Agadez , nous avions démarré, début octobre, en accord avec les autorités, un appui médical, nutritionnel et logistique au dispensaire de la ville. Ce programme visait à améliorer les soins dans une zone où les affrontements en avaient perturbé l'accès pour les populations civiles. Notre équipe avait renforcé les consultations médicales dans le dispensaire, commencé à améliorer l'approvisionnement en médicaments et matériel médical et entrepris des travaux d'agencement des locaux et d'amélioration de l'hygiène et d'approvisionnement en eau. Une cinquantaine de consultations étaient effectuées par jour, plusieurs dizaines d'enfants malnutris étaient pris en charge. 23 enfants malnutris modérés et 24 malnutris sévères avaient été admis cette dernière semaine.

MSF poursuit ses activités dans le sud du pays, dans le district de Maradi. Présent depuis 2001, MSF y mène aujourd'hui un programme nutritionnel dans un centre d'hospitalisation et 12 centres de santé. Plus de 8.500 enfants ont été admis dans notre programme au troisième trimestre 2007, dont plus de 80% en ambulatoire. En parallèle, des distributions mensuelles de supplémentation nutritionnelle ont été effectuées de mai à octobre auprès de plus de 63.000 enfants.


Pour plus d'informations : Caroline Livio, 33 (0)1 40 21 27 94
Ou consultez note site internet www.msf.fr

À lire aussi