Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

MSF se réjouit de la libération de Nina Davydovich et demande la libération immédiate de son chef de mission au Daguestan, kidnappé le 12 Août dernier

MSF se réjouit de la libération de Nina Davydovich et demande la libération immédiate de son chef de mission kidnappé le 12 août dernier au Daguestan

MSF se réjouit de la libération de Nina Davydovich et demande la libération immédiate de son chef de mission, kidnappé le 12 août dernier au Daguestan

Paris, le 10 janvier 2003 - MSF se réjouit de la libération - après 168 jours de captivité - de Nina Davydovich, responsable de l'Organisation Non Gouvernementale russe, Druzhba. MSF lui souhaite un prompt rétablissement après cette épreuve et espère qu'elle pourra rapidement rejoindre ses amis et sa famille.
Le 12 août dernier, quelques semaines après l'enlèvement de Nina, Arjan Erkell, notre chef de mission au Daguestan a été enlevé par trois hommes armés et cagoulés à Makhachkala, la capitale. A 32 ans, Arjan est volontaire MSF depuis 1994. Il est arrivé au Daguestan en avril dernier en tant que chef de mission.

Après presque cinq mois, les efforts officiellement entrepris par les autorités pour résoudre cette affaire n'ont produit aucun résultat et nous sommes toujours sans nouvelles quant à l'état de santé d'Arjan.

La libération de Nina permet à MSF et à sa famille d'espérer une libération prochaine d'Arjan. MSF demande donc aux autorités de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour qu'Arjan soit libéré sain et sauf.

MSF demande aux ravisseurs d'Arjan de respecter son intégrité physique et mentale et de le libérer indemne.

Depuis l'enlèvement d'Arjan, les activités de MSF au Daguestan et en Tchétchénie sont presque totalement suspendues et se concentrent sur les cas d'urgence vitale, en coopération avec les services de chirurgie et les maternités. En Ingouchie, MSF poursuit son assistance médicale et logistique aux déplacés tchétchènes, notamment en construisant des abris pour les déplacés qui, suite à la fermeture des camps de tentes, refusent de rentrer en Tchétchénie.

Pour plus d'information, veuillez contacter Aurélie Grémaud au 01 40 21 29 17 ou au
06 65 14 85 00
ou consulter notre site internet www.paris.msf.org

À lire aussi