Médecins Sans Frontières extrêmement choquée par la mort de cinq de ses membres en Afghanistan

Dernière minute : 26 septembre 2006  Nous venons d'apprendre la libération sous caution du principal suspect de ces meurtres relâché le 12 septembre dernier. Cette décision souligne à nouveau l'impunité existante envers les assassins de volontaires
©Marit Helgerud

C'est avec une immense tristesse que Médecins Sans Frontières (MSF) confirme que cinq de ses membres ont été tués hier, alors qu'ils étaient sur la route entre Khairkhana et Qala-I-Naw, dans la province de Badghis, en Afghanistan.

Il s'agit de cinq membres de l'équipe de la section hollandaise de Médecins Sans Frontières :

Hélène de Beir, de nationalité belge, Coordinatrice de Projet
Willem Kwint, de nationalité néerlandaise, Logisticien
Egil Tynaes, de nationalité norvégienne, Médecin
Fasil Ahmad, de nationalité afghane, Traducteur
Besmillah, de nationalité afghane, Chauffeur

L'équipe avait quitté Khairkhana à 15h00 à bord d'une Toyota Landcruiser. Le contact radio qui aurait dû être établi à 15h45 n'a jamais eu lieu. Deux voitures sont alors parties à la recherche du véhicule, l'une à partir de Khairkhana, l'autre à partir de Qual-I-Now. La voiture a été localisée à environ 17h20, à environ 25 minutes de route de Khairkhana dans la direction de Qala-I-Naw. Avec l'aide de la population, la voiture a été ramenée à Khairkhana. A 19h45 la voiture était dans dans la base MSF et les quatre expatriés et le personnel national restant ont confirmé la mort de nos cinq collègues.

D'après leur description, des balles ont traversé le pare-brise avant, la fenêtre avant côté passager, ainsi que le pare-brise arrière. De plus, des éclats de shrapnel étaient incrustés dans le flanc de la voiture, indiquant qu'une grenade avait explosé.

Nous ne disposons pas, pour l'instant, de plus d'informations, ni sur ce qui s'est passé, ni sur les auteurs et les motifs de ses meurtres.

La perte d'Hélène, Pim, Egil, Fasil Ahmad et Besmillah nous affecte tous profondément. Nous présentons à nouveau toutes nos condoléances à leurs familles et amis.

Aujourd'hui toutes nos pensées sont avec les familles de ceux d'entre nous qui ont été assassinés, mais aussi avec la population afghane dont les perspectives d'accès aux soins et toute autre aide humanitaire semblent aujourd'hui fortement compromises.

Pour l'instant, toutes les activités de Médecins Sans Frontières sont suspendues sur tout le territoire afghan.

MSF est présente dans la province de Badghis depuis 1999. Depuis 2001, MSF travaille dans la ville de Khairkhana, au sein d'un service de consultations externes. Depuis le début de l'année 2004, 6 500 consultations y ont été pratiquées. Nous avions récemment ouvert un programme de traitement de la tuberculose. Aujourd'hui 45 patients y sont soignés et un plus grand nombre de patients devait prochainement être pris en charge. Il y a deux semaines, MSF et les habitants avaient célébré l'inauguration d'un centre de santé materno-infantile.

MSF est présente dans 12 provinces afghanes, avec près de 80 volontaires expatriés et 1 400 employés nationaux, avec des activités qui vont de l'accès aux soins primaires au soutien d'hôpitaux régionaux et provinciaux, ainsi que des programmes spécialisés tels le traitement de la tuberculose et de santé mentale. MSF est présente en Afghanistan depuis 1979.

Dossier spécial retrait de MSF en Afghanistan

Consultez notre dossier spécial consacré au retrait de MSF en Afghanistan

À lire aussi