Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Iran - Apporter un soutien aux populations les plus touchées par le tremblement de terre qui a affecté la région de Zarand.

Paris/Téhéran, le 28 février 2005.

Téhéran, le 28 février 2005. Médecins Sans Frontières (MSF) apporte son soutien médical et matériel aux populations de plusieurs villages de montagne les plus durement touchés par le tremblement de terre qui a affecté près de 30.000 personnes dans la zone de Zarand mardi dernier.

En collaboration avec les autorités sanitaires iraniennes, une équipe MSF travaille dans le centre de santé de Hotkan, un village de montagne d'une centaine de familles détruit à 95%, à 45 minutes de la ville de Zarand, et proche de l'épicentre du séisme. Un médecin et une infirmière MSF y réalisent 50 consultations quotidiennes depuis vendredi. A partir de Hotkan, une autre équipe MSF, également composée d'un médecin et d'une infirmière, réalise des consultations au travers de consultations mobiles installées dans d'autres villages affectés, comme ceux de Babgohar et de Sarbagh, à 30 minutes de route. MSF va également procéder à la distribution de matériel de première nécessité pour ces populations, en collaboration avec le Croissant Rouge iranien.

Cette assistance médicale et matérielle cible environ 3 000 personnes parmi les plus vulnérables, vivant dans les villages les plus affectés ou les plus isolées. Les sinistrés vivent désormais sous tentes dans un environnement très précaire. La neige et le froid qui règnent dans ces régions montagneuses risquent d'aggraver la santé des populations fragilisées après avoir tout perdu dans le séisme.

Le matériel nécessaire à la mise en place de ces activités, soit deux tonnes de médicaments et matériel médical et logistique, a pu être rapidement acheminé de Téhéran, ainsi que de Mashhad et Zahedan, où MSF mène des programmes médicaux auprès des réfugiés afghans. Suite au tremblement de terre qui avait affecté la ville de Bam en décembre 2003, du matériel médical et logistique avait été prépositionné sur ces trois sites pour pouvoir répondre à une nouvelle urgence dans des délais très courts.

Pour plus d'information, vous pouvez contacter Aurélie Grémaud au 01 40 21 29 17

À lire aussi