Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

8 jours de captivité pour les deux membres de MSF Suisse enlevés en Ituri, RDC.

Les deux membres de MSF Suisse, enlevés le 2 juin 2005 au nord de Bunia, en Ituri (RDC), sont en bonne santé mais restent aux mains de leurs ravisseurs.

L'association humanitaire appelle à nouveau à la libération inconditionnelle et immédiate des ses collaborateurs et s'inquiète de cette captivité prolongée.

Depuis une semaine, les deux membres de l'organisation médicale humanitaire sont retenus par un groupe armé de la province.

La mobilisation de la communauté civile de Bunia est venue s'ajouter aux efforts entrepris par MSF en vue d'obtenir la libération des deux travailleurs humanitaires.

La section suisse de MSF, dont les activités d'assistance continuent à Bunia dans le cadre de l'hôpital de Bon Marché, vient en aide aux populations d'Ituri depuis 2003. Depuis cette date, les équipes médicales de MSF Suisse travaillent de manière impartiale et indépendante de toutes forces politiques ou militaires pour assurer la prise en charge des malades et des blessés.

Cet enlèvement intervient alors que les populations civiles de l'Ituri sont les premières victimes des combats qui ont repris depuis le début de l'année. Soumis à une violence extrême dans cette partie du pays, les Congolais d'Ituri n'ont qu'un accès très limité à l'aide humanitaire.
 

 

À lire aussi