Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

40ème Assemblée générale de Médecins Sans Frontières

La 40ème Assemblée générale de Médecins Sans Frontières s'est tenue les 18 et 19 juin 2011 à la Plaine Saint-Denis (93) et a élu un nouveau Conseil d'administration.

Paris, le 20 juin 2011 - A l'occasion de la 40ème Assemblée générale de Médecins Sans Frontières, le Dr Marie-Pierre Allié a été réélue présidente du Conseil d'administration. Dans son rapport moral, le Dr Allié a souligné l'impact majeur des événements de l'année écoulée sur l'activité opérationnelle de l'organisation. La présidente de Médecins Sans Frontières a également regretté le peu d'empressement d'autres organisations à prendre le relais des équipes d'urgence de MSF. « Nous approchons du moment - et peut-être y sommes-nous déjà - où nous ne pourrons plus assumer cette croissance exponentielle », a-t-elle expliqué.

Parmi les éléments marquants observés cette année, la présidente de MSF a rappelé la présence de l'ONG dans les zones de conflit comme en Libye, en Côte d'Ivoire, en République démocratique du Congo, au Yémen ou en Somalie. Questionnant le concept de «responsabilité de protéger», le Dr Allié a de nouveau dénoncé l'attitude inadmissible des Etats européens vis-à-vis des populations qui fuient la guerre en Libye.

Cette année a aussi été marquée par des interventions menées ou prolongées à la suite de catastrophes naturelles survenues en Haïti, au Pakistan ou encore au Japon. Evoquant l'investissement massif de MSF à la suite du séisme qui a frappé Haïti en 2010, le Dr Allié a par ailleurs tenu à rappeler l'omerta onusienne qui a prévalu à propos des origines de l'épidémie de choléra en Haïti. Au-delà de la nécessité pour MSF de s'en démarquer, cette dissimulation a entravé la préparation et le déploiement des équipes de MSF en réponse à cette épidémie.

Dans le domaine médical, MSF a cette année mis en œuvre une stratégie de prévention au Niger pour lutter contre la malnutrition. A l'appui des bons résultats obtenus, le Dr Allié a insisté sur l'efficacité de la supplémentation nutritionnelle dans les actions préventives menées à destination des jeunes enfants. La présidente de MSF est également revenue sur les activités de vaccination pour critiquer les faiblesses de MSF en termes de vaccination de routine. Elle a aussi souligné l'inefficacité des stratégies de vaccinations rougeole prônées par l'OMS, avant de soulever la question des conflits d'intérêts et du rôle de l'industrie pharmaceutique au sein d'une structure comme le GAVI (Alliance globale pour la vaccination et l'immunisation).

Le Dr Allié a par ailleurs évoqué les principaux enjeux auxquels MSF est aujourd'hui confrontée. A ce titre, l'engagement de Médecins Sans Frontières dans les programmes de traitements des personnes vivant avec le sida reste un défi majeur. Ces projets sont lourds, requièrent beaucoup de ressources humaines et restent peu compatibles avec les environnements dans lesquels ils se situent.

En conclusion de son rapport moral, la présidente de MSF a enfin souligné la nécessité de s'interroger sur l'avenir de l'ONG. Forte de 40 ans d'expérience, MSF est et restera une organisation d'urgence. L'organisation doit néanmoins être capable d'intervenir sur des enjeux complexes, à un rythme différent, quand le destin des populations s'inscrit dans la précarité ou la violence chronique.

Dans son rapport financier, le trésorier de l'association a indiqué que notre situation financière s'est traduite en 2010 par un excédent de 11,1 millions d'euros. En un an, nos ressources issues de la recherche de fonds privés sont passées de 135,8 à 167,1 millions d'euros. Nos dépenses de missions sociales ont sensiblement augmenté pour atteindre 197,8 millions d'euros fin 2010, contre 141,9 millions d'euros un an plus tôt. Au total, nos dépenses en 2010 s'élèvent à 218 millions d'euros.

 

 

A l'issue de sa première réunion, le 19 juin 2011, la composition du nouveau Conseil d'administration est la suivante (15 membres élus) :
Présidente : Dr Marie-Pierre ALLIÉ (réélue)
Vice-présidente : Dr Claire RIEUX (réélue)
Vice-président : Stéphane ROQUES
Trésorier : Pascal BROUILLET
Secrétaire Général : Gilles DELMAS

Représentants des sections partenaires :
Dr Matt SPITZER (MSF USA)
Véronique AVRIL (MSF Australie).
Nobuko KUROSAKI (MSF Japon)
Membres :
Dr Marc GASTELLU ETCHEGORRY (réélu)
François ENTEN (réélu)
Dr Bernard GUILLON (élu)
Dr Philippe HOUDART
Aurélie PAGNIER
Emmanuel DROUHIN
Dr Jean-Paul DIXMERAS
Dr Laurent MATHON
Dr Rémi ZILLIOX
Fred EBOKO

 

Photos des membres du conseil d'administration de Médecins Sans Frontières élu en 2011

À lire aussi