La Fondation L’OCCITANE s’engage une nouvelle année aux côtés de MSF afin de porter assistance aux populations déplacées au Burkina Faso.

Kongoussi - Burkina Faso
© MSF/Mario Fawaz

Depuis 2019, Le Burkina Faso connaît une crise humanitaire qui ne cesse de se dégrader. On dénombre aujourd’hui plus de 1,7 million de personnes déplacées internes dans le pays.

Présentes depuis 2019, les équipes MSF ont d’abord déployé une réponse d’urgence dans la région Nord du pays, l’une des plus touchées par les déplacements de populations. Elles apportent aujourd’hui cette assistance médicale dans la région de la Boucle de Mouhoun où peu d’acteurs humanitaires sont présents malgré les besoins pressants des populations.

L’année dernière, La Fondation L’OCCITANE, impliquée au Burkina Faso, en faveur notamment de l’indépendance des femmes, avait soutenu le projet d’urgence de Médecins Sans Frontières de la région Nord. Ce projet visait à répondre aux besoins primaires des populations déplacées et hôtes de la province du Loroum et du Yatenga via une prise en charge médicale, l’approvisionnement en eau potable et la distribution de produits d’hygiène. En soutenant ce projet, la Fondation L’OCCITANE a souhaité contribuer en particulier à l’assistance apportée aux femmes et filles déplacées (les femmes et les enfants constituant la grande majorité des personnes impactées par cette crise). MSF porte en effet une attention particulière aux femmes et filles dans le cadre de ses projets du fait des problématiques de santé spécifiques auxquelles elles font face (consultations générales, suivi prénatal, soins gynécologiques et obstétricaux, soins pédiatriques, suivi psychologique etc.). Grâce à son soutien, la Fondation L’OCCITANE a permis à MSF de prendre en charge l’équivalent de 6 067 femmes*.

Cette année, la Fondation L’OCCITANE poursuit son engagement via un don de 100 000€ au projet de MSF dans la région de la Boucle de Mouhoun afin d’aider les personnes déplacées dont les femmes et filles nécessitant une prise en charge médicale. Dans cette région, MSF intervient également en appui au système de santé local afin d’assurer un accès aux soins aux populations. La forte insécurité accroit fortement la pression sur les structures de santé : au 31 janvier, environ 80 centres étaient fermés ou fonctionnaient à minima sur les 288 recensés dans la région, alors qu’on dénombrait à la même date 57 516 personnes déplacées.

« La Boucle du Mouhoun est une région dans laquelle la situation sécuritaire se dégrade très rapidement. En 2 mois, le nombre de déplacés internes dans la zone d’intervention de MSF a augmenté de 45%. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur le soutien de partenaires fidèles comme la Fondation l’OCCITANE pour faire face à ce type de crise d’ampleur et les remercions chaleureusement pour leur confiance ». Anne-Lise Sirvain, Directrice de la collecte de Fonds privée de MSF France.

 

*Sur la base de 1 consultation = 1 femme