Yémen : un avion MSF transportant du matériel médical d’urgence a pu atterrir à Sanaa

Un avion MSF transportant du matériel médical d’urgence a pu atterrir à Sanaa  13 avril 2015
Un avion MSF transportant du matériel médical d’urgence a pu atterrir à Sanaa - 13 avril 2015 ©MSF

Un avion-cargo affrété par MSF et transportant 15 tonnes de matériel médical d'urgence a atterri à Sanaa, capitale du Yémen, aujourd'hui. Les efforts pour garantir un accès humanitaire au Yémen doivent se poursuivre.

L'avion qui a décollé de Djibouti a livré des kits médicaux d'urgence comprenant des médicaments et du matériel médical destinés à soutenir des structures de santé de Sanaa et dans le reste du pays. "Ce matériel médical d’urgence est indispensable et va nous permettre de mieux répondre aux besoins dans les différentes régions du Yémen, déclare Marie-Elisabeth Ingres, représentante de MSF au Yémen. Mais les voies d'approvisionnement doivent rester ouvertes pour permettre une aide accrue dans le pays. L’accès par air et par mer doit être facilité afin d'assurer le transport de matériel et de personnel humanitaire".

En parallèle, MSF travaille à la mise en place d'une voie d'approvisionnement maritime supplémentaire, de Djibouti vers Aden : ville où nos équipes ont pris en charge plus de 650 blessés depuis le 19 mars dernier. Le 8 avril, MSF avait réussi à acheminer, par bateau, de Djibouti à Aden, 1,7 tonnes de matériel médical ainsi qu’une équipe chirurgicale d'urgence de cinq personnes. Dans les jours à venir, MSF prévoit d’envoyer davantage de matériel via cette voie maritime.

Afin de pouvoir répondre aux besoins actuels, MSF souhaite étendre ses activités au Yémen mais reste confrontée à d'importantes difficultés. "Acheminer l’aide humanitaire dans le pays ne représente qu’une partie du défi, déclare Marie-Elisabeth Ingres. Du fait des combats et de l'insécurité, nous avons du mal à évaluer précisement les besoins et à déployer nos équipes".

Au Yémen, actuellement, MSF travaille dans les gouvernorats de Sanaa, Aden, Ad-Dhale, Amran et de Hajjah et a pris en charge plus de 800 blessés de guerre à travers le pays depuis le 19 mars dernier.

EN SAVOIR PLUS

► Consulter notre dossier sur la crise au Yémen.

À lire aussi