Tremblements de terre en Syrie et en Turquie

Tremblements de terre en Turquie et en Syrie :
MSF lance une intervention d'urgence

En savoir plus

Séismes en Turquie et en Syrie

Chapo

Aidez nos équipes à intervenir immédiatement auprès des populations partout où l'urgence frappe. Soutenez notre fonds d'urgence.

Je donne

Yémen - MSF soigne des blessés de guerre

Hôpital de Razeh 2008.
Hôpital de Razeh, 2008. © MSF

Dans le nord du Yémen, les affrontements entre forces gouvernementales et rebelles Al Houthi ont repris au début du mois de mai. Depuis, les équipes MSF ont pris en charge 41 blessés dans l'hôpital de la ville de Razeh.

Dans le nord du Yémen, les affrontements entre forces gouvernementales et rebelles Al Houthi ont repris au début du mois de mai. Depuis, les équipes MSF ont pris en charge 41 blessés dans l'hôpital de la ville de Razeh.


Depuis le début du mois de mai
, les troupes gouvernementales yéménites et les rebelles du mouvement Al Houthi s'affrontent à Razeh, dans le gouvernorat de Saada.

A ce jour, dans l'hôpital de district de Razeh soutenu par MSF, 37 civils blessés à cause des combats ont été pris en charge. Mais le déroulement de combats à proximité limite l'accès à l'hôpital et représente un risque pour notre équipe.

Depuis le 5 mai, des affrontements se sont déroulés presque chaque jour à Razeh, dans le nord du Yémen. Pour l'heure, les activités de MSF à l'hôpital de Razeh ont pu se poursuivre.

Au total, 41 blessés de guerre ont été pris en charge, en grande majorité des civils (22 hommes, 9 femmes et 6 enfants), et 6 d'entre eux ont été référés vers des hôpitaux de la région après avoir été stabilisés par notre équipe.

 

Parallèlement, les activités habituelles menées à l'hôpital (salle d'urgence, service d'hospitalisation, santé materno-infantile et nutrition) ont diminué de jour en jour, les combats à proximité limitant l'accès des patients à l'hôpital.

Les conditions de sécurité très dégradées et plusieurs incidents  (notamment des balles perdues atteignant l'hôpital et des obus tombés à proximité de l'hôpital et de la maison de MSF) représentent également un risque pour le personnel soignant. Une équipe restreinte est néanmoins toujours présente à l'hôpital, dont notre coordinateur de projet expatrié.

Dans la zone de Al Tahl, actuellement épargnée par les combats, le personnel yéménite et international de MSF qui travaille dans l'hôpital reste sur place, avec notamment le support d'une équipe chirurgicale.


Depuis septembre 2007, MSF travaille dans le gouvernorat de Saada (nord du Yémen) pour offrir des soins à la population affectée par le conflit en cours depuis 2004 entre les forces gouvernementales et le groupe rebelle Al Houthi. MSF mène deux projets, dans les hôpitaux de Razeh et d'Al Tahl, avec un soutien médical (soins primaires et références hospitalières) dans plusieurs localités en périphérie.

À lire aussi