Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Untangling the Web, un guide sur les prix des antiretroviraux

Quelque 33,21 millions de personnes vivent avec le VIH/sida dans le monde entier. 95% d'entre elles se trouvent dans les pays en voie de développement et seul un tiers des personnes 56 qui ont besoin d'un traitement antirétroviral y ont
accès. Le manque d'accessibilité et d'adaptabilité des médicaments antirétroviraux (ARV) en est la cause principale.

Près de dix ans après l'arrivée des premières thérapies antirétrovirales dans les pays en voie de développement, MSF et d'autres fournisseurs de traitement se trouvent encore confrontés à des problèmes d'accessibilité et d'adaptabilité des ARV. Certes, la forte concurrence entre les fabricants de génériques a aidé à faire baisser les prix de la première génération d'ARV de plus de 99% par rapport à 2000, mais les médicaments plus récents sont relativement chers à cause d'une augmentation du nombre des brevets dans les pays en voie de développement disposant d'une capacité de production de génériques, et d'une demande initialement faible.

Dans un environnement où l'accès change constamment, il est nécessaire de faire en sorte que les médicaments pour le sida demeurent abordables, non seulement pour donner aux personnes déjà sous traitement ARV d'autres options médicales qui garantissent leur survie, mais également pour continuer à faciliter l'accès aux ARV pour ceux qui ne sont pas encore sous traitement. Au cours des deux dernières années, des progrès considérables ont été faits dans le traitement du sida et, de ce fait, de nouveaux médicaments de familles existantes ainsi que des nouvelles familles thérapeutiques ont été développés et approuvés.

Ce rapport inclut les médicaments récents pour lesquels des données sur le prix sont déjà disponibles (bien que beaucoup n'aient toujours pas d'information sur les prix).

À lire aussi